Page d'accueil > Gagnez de l’argent avec votre blog > 9 villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d’argent
Gagnez de l’argent avec votre blog

9 villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d’argent

9 villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d'argent - https://missionamesoeur.fr - Stefano PRATT

9 villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d’argent

9 villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d’argent

Avez-vous déjà rêvé de partir vivre sous les tropiques? De vous la couler douce sur la plage en sirotant un cocktail bien frais? De laisser derrière vous votre job et le stress de la vie de tous les jours?

«Nous avons inventé une montagne de besoins superficiels ; nous vivons en achetant et en jetant. Mais ce que l’on dépense vraiment, c’est notre temps de vie. Parce que lorsque j’achète quelque chose ou que toi tu achètes quelque chose, tu ne l’achètes pas avec de l’argent, tu l’achètes avec le temps de vie que tu as dépensé pour gagner cet argent. À cette différence que la seule chose qui ne peut pas être achetée, c’est la vie. La vie ne fait que s’écouler et quel malheur de l’employer à perdre notre liberté. Car quand est-ce que je suis libre ? Je suis libre quand j’ai du temps pour faire ce qui me plaît et je ne suis pas libre quand je dois dépenser de mon temps pour acquérir des choses matérielles censées me permettre de vivre. De fait, lutter pour la liberté c’est lutter pour disposer de temps libre » – José Mujica

José Mujica
José Mujica

Sur ce site, je vous parle de comment vivre plus libre, de comment créer un nouveau style de vie pour vous permettre d’avoir plus de temps et de découvrir ce qui est vraiment important pour vous, bref, de comment être «extraordinaire». Un des sujets qui limitent le plus les gens est l’impossibilité d’utiliser librement leur temps, de devoir se retrouver bloqué dans un chemin de carrière qui ne leur permet pas de s’exprimer et de vivre pleinement. Alors, comment résoudre le problème de l’argent? La première démarche est de cesser de considérer l’argent comme un problème, mais de le voir plutôt comme une conséquence de votre façon de penser et d’agir.

De plus en plus de gens créent par exemple leur propre entreprise sur internet ou investissent afin de pouvoir gagner leur vie en étant payés dans un pays où le coût de la vie est élevé et où la monnaie est «forte» tout en étant libres de vivre dans des pays où le coût de la vie est moins élevé et où il fait bon vivre. 

C’est ce que Tim Ferriss, l’auteur de «La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !» a nommé «géoarbitrage». Le terme «arbitrage» est normalement utilisé dans le monde de la finance pour désigner une «opération consistant à acheter des monnaies, métaux précieux ou valeurs mobilières sur une place financière, pour les revendre simultanément sur une autre place où leur cours est plus élevé». Le «géoarbitrage» consiste ainsi à profiter des différences existant entre les pays en ce qui concerne le coût de la vie pour avoir un meilleur style de vie.   

Un nombre croissant de personnes se sentent frustrées de «la course du rat», c’est-à-dire de devoir travailler de 9h à 17h (et souvent bien plus tard), de n’avoir que quelques semaines par an de vacances et de devoir faire attention à leurs dépenses, tout cela dans un contexte économique plutôt fragile et un marché du travail de plus en plus volatile dans lequel, comme le travail ne nous appartient pas, nous vendons notre temps et pouvons tout perdre du jour au lendemain. L’idée que nous soyons en sécurité en ayant un job fixe n’est pas toujours si vraie que ça…

Beaucoup en ont assez d’échanger leur temps et leur énergie contre de l’argent et veulent pouvoir voyager autant qu’ils le souhaitent et ne pas devoir attendre l’âge de la retraite pour visiter les lieux qui les font rêver. Ils veulent profiter de la vie maintenant. Ils veulent pouvoir décider eux-mêmes de la gestion de leur temps. Ils veulent être libres. De plus en plus de gens sont prêts à mettre de côté la stabilité et la sécurité qu’apportent un emploi dans une entreprise ou dans la fonction publique, stabilité et sécurité souvent valorisées par leurs parents, pour davantage de liberté :

Qui est plus riche entre une personne (A) qui vit à Paris et gagne 50 000€/an en travaillant 50h/semaine dans une entreprise et une personne (B) qui vit où le coût de la vie est le cinquième de celui de Paris et gagne 25 000€/an en travaillant seulement 10h/semaine en donnant des cours de yoga sur la plage à des touristes ou en écrivant un blog? 

En réalité, en termes de temps comme en termes de revenues disponibles, la personne apparement la plus pauvre (B) est en réalité la plus riche. Imaginez une autre personne (C) qui a mis son appartement à Paris en location et qui vit des revenues qu’elle gagne en passant son temps à faire du surf en Thaïlande… Impossible? Continuez à lire…

La technologie et la mondialisation rendent cela possible aujourd’hui. Cela demande néanmoins à ce que vous développiez votre Intelligence Financière. Oui, car créer vous-même la source de vos revenus demande un changement de paradigme. Il faut apprendre à créer une entreprise (éventuellement sur le web) pour pouvoir générer des revenus automatiquement et apprendre comment investir cet argent pour le faire travailler pour vous. C’est un chemin que peu empruntent et qui demande à voir les choses et à penser de façon différente. À sortir de votre zone de confort.

Un exemple d’activité permettant de générer des revenus alternatifs est d’écrire et de publier vous-même votre propre livre. Dans cet article, je vous explique comment le faire en 100 jours en partant de 0.

Alors, si vous avez décidé de vous échapper vous aussi de la course du rat, vous pourriez bien vouloir une liste des meilleurs villes où vous pouvez vivre comme un riche avec peu d’argent :

1. Vivre à Panjim, Inde

Panjim Inde
Panjim, Inde

L’Inde a mille visages. Ceux qui aiment faire des activités en plein air seront ravis par les rivières, déserts, plages et montagnes. Ceux qui aiment l’histoire seront comblés par la richesse culturelle du pays.

Certains endroits en Inde sont également très bon marché et offrent une bonne qualité de vie. Contrairement aux grandes villes comme Bombay ou Bangalore qui ont un coût de la vie beaucoup plus élevé, les petites villes sont plus abordables.

L’état de Goa, au sud-ouest de l’Inde, longe l’océan et est réputé pour ses plages de sable fin… Contrôlé par les portugais jusqu’en 1961, ceux-ci firent de Panjim, une petite ville située au bord de la rivière Mandovi, la capitale de l’état de Goa en 1843. Les rues du centre-ville de Panjim sont étroites et les maisons aux tuiles rouges ont de petits balcons, héritage de la présence portugaise (source). La cuisine locale est un savoureux mélange entre la cuisine indienne et portugaise. On dit que les gens y sont accueillants et que le style de vie est très décontracté. La ville a de nombreux restaurants, cafés et bars et est située à 3 km de la plage et à 12 km du Vieux Goa, ancienne ville fortifiée dont certaines églises et couvents sont classés au patrimoine mondial de L’UNESCO. Là-bas, un appartement comprenant une chambre coûte environ 245€/mois.

2. Vivre à Granada, Nicaragua

Granada, Nicaragua
Granada, Nicaragua

Le coût de la vie au Nicaragua est un des plus bas d’Amérique centrale. Le pays donne sur l’océan Pacifique d’un côté et sur la mer des Caraïbes de l’autre. Les villes coloniales, la jungle et les bords de mer offrent des activités pour tous les goûts.

La ville coloniale de Granada, située au bord du lac Nicaragua, le plus grand d’Amérique centrale, est connue pour être très romantique avec ses bâtiments colorés, ses rues fleuries et ses parcs. Elle offre une vue sur le volcan Mombacho et se trouve non loin de trois lagunes volcaniques dont la célèbre lagune d’Apoyo. La terre y est particulièrement fertile ce qui permet à une grande variété de fruits, de légumes et d’épices d’y pousser. On y trouve également du bon café. Un logement de 85 m2 meublé se loue environ 600€/mois.

Pour ceux qui préfèrent la plage, San Juan del Sur est également un endroit offrant un bon style de vie à petit prix. Le village donne sur l’océan Pacifique et les vagues y sont importantes : c’est le paradis des surfeurs.

3. Vivre à Amed (Bali), Indonésie

Amed (Bali), Indonésie
Amed (Bali), Indonésie

L’archipel qu’est l’Indonésie attire les occidentaux non seulement à cause de ses plages et de son climat tropical, mais aussi à cause de ses paysages composés de volcans, rizières et temples ainsi que pour son coût de la vie relativement bas.

Colonisée par les hollandais à partir du milieu du 19e siècle (source), l’île de Bali est particulièrement prisée par les touristes avec ses différentes villes où faire du shopping et faire la fête. C’est le cas notamment des villes de Kuta, Legian et Seminyak qui regorgent de restaurants, bars et hôtels au bord de la plage. Pour vous donner un ordre d’idée, un logement meublé de 85 m2 à Denpasar (la capitale de l’île qui se trouve à proximité des trois villes) coûte environ 375€/mois et un studio de 45 m2 meublé autour de 235€/mois. Un repas pour deux dans un restaurant  de moyenne gamme vaut une quinzaine d’euros.

Si vous préférez les endroits moins fréquentés, Amed, formé de plusieurs villages anciennement de pêcheurs, pourrait vous enchanter. C’est un site particulièrement intéressant pour ceux qui aiment la plongée sous-marine car la barrière de corail y est bien conservée. Le sable y est noir et le mont Agung surplombe la plage (source). 

L’île a également un parc national situé au nord pour ceux qui aiment la randonnée et la plongée sous-marine (source).

4. Vivre à San José de David, Panama

San José de David, Panama
San José de David, Panama

San José de David est une ville plus paisible que Panama et aussi moins chère. C’est la capitale de la province de Chiriqui à l’ouest du pays. San José de David offre les avantages d’une grande ville (elle a notamment son propre aéroport international). Depuis la ville, peut apercevoir le sommet du volcan Baru, le plus haut du pays sur lequel il est possible de monter pour avoir la vue sur l’océan Pacifique et sur la mer des Caraïbes en même temps. À moins d’une heure de route de San José de David, se trouve Boquete, une petite ville montagneuse au pieds du volcan où les aventuriers pourront y faire différentes activités comme du rafting (source). À San José de David, un logement meublé de 85 m2 coûte environ 330€/mois et un studio de 45 m2 meublé aux alentours de 250€/mois.

5. Vivre à Campeche, Mexique

Campeche, Mexique
Campeche, Mexique

Campeche est située sur la péninsule du Yucatan et donne sur le golfe du Mexique. Abritant les vestiges de l’importante ville maya de Calakmul et entourée de la forêt tropicale des Tierras Bajas, Campeche est une des rares villes du pays situées au bord de la mer à être classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Les anciennes maisons coloniales du petit centre historique sont peintes de couleurs vives. La jetée fait plusieurs kilomètres de long et s’y rendre peut rapidement devenir une habitude car, avec ses petits parcs, ses pistes cyclables et ses aménagements pour faire du sport, elle a de quoi ravir tout le monde. Campeche a son propre aéroport international. Le coût de la vie y est plutôt bas. Un plat de fruits de mer dans un restaurant coûte une quinzaine d’euros et une petit maison peut se louer pour moins de 400€/mois.

6. Vivre à George Town, Malaisie

George Town, Malaisie
George Town, Malaisie

La Malaisie est constitué de la Malaisie occidentale située sur la péninsule malaise au sud de la Thaïlande et de la Malaisie orientale située sur le nord de l’île de Bornéo. La Malaisie est un pays avec une grande diversité culturelle; les cultures malaise, indienne, arabe, chinoise, peranakan et européenne créent un paysage culturelle unique. On y trouve ainsi une multitude de temples, églises et mosquées. La capitale, Kuala Lumpur, est connue pour les tours Petronas qui étaient jusqu’en 2004 les plus hautes tours du monde. La Malaisie abrite également l’une des plus ancienne forêt tropicale du monde qui est aujourd’hui un parc national.

George Town est une ville du Nord-ouest de la péninsule malaise située sur l’île de Penang, dans le détroit de Malacca. Cette ville est également classée au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son architecture coloniale datant de la fin du 16e siècle, alors que les britanniques en firent un port de commerce sur la route commerciale reliant l’Orient et l’Occident (source). La plupart des bâtiments ont été construits entre 1820 et 1900 et ont été conservés et la position stratégique qu’occupait la ville a permis cette rencontre entre différentes cultures qui donne son charme à l’endroit. L’île de Penang attirent non seulement pour son côté historique, mais aussi pour ses 15 km de plage, ses festivals (dont le George Town Festival qui dure un mois !) et le fait que les prix soient accessibles. La ville se trouve à 14 km d’un aéroport international. Un logement de 85 m2 meublé à partir de 300 €/mois et un studio de 45 m2 meublé autour de 160 €/mois. Les services de santé y sont également abordables (moins de 20$ pour une consultation chez un médecin).

7. Vivre à Chiang Mai, Thaïlande

Chiang Mai, Thaïlande
Chiang Mai, Thaïlande

Tim Ferriss, dans son livre «La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux !», cite la Thaïlande comme un des pays offrant un excellent style de vie pour un petit prix. La ville de Bangkok est très vivante, moderne et pleine de contrastes. 

La ville de Chiang Mai se trouve en plein coeur des montagnes au nord du pays, mais la température y reste néanmoins très agréable toute l’année sauf de novembre à février où un petit pull est nécessaire en soirée. La vieille ville est en partie fortifiées et entourée d’anciennes douves. Capitale de l’état portant le même nom, Chiang Mai se trouvait à l’époque sur la route de la soie, ce qui a s’est traduit par un mélange de cultures et a donné naissance à différents temples et monuments ayant diverses influences culturelles (source). En dehors du centre historique, la ville est très moderne et a même son propre aéroport international. Un logement de 85 m2 meublé coûte environ 500 €/mois et un studio de 45 m2 meublé autour de 200 €/mois.

Pour ceux qui préfèrent la plage, Ko Samui est souvent considérée comme l’une des plus belles îles du pays avec ses eaux turquoise et ses plages blanches. Située dans l’archipel du parc national maritime de d’Ang Thong dans le golfe de Thaïlande et ayant son propre aéroport international, je ne vous cache pas qu’elle attire les touristes… Au centre de l’île se trouvent les cascades poupres de Namtok Na Muang qui font 30m de haut qui arrivent dans un bassin où l’on peut se baigner. Ko Samui est également le paradis de ceux qui aiment faire de la plongée sous-marine ou de la voile.

8. Vivre à Aveiro, Portugal

Aveiro, Portugal
Aveiro, Portugal

Le Portugal est un des pays d’Europe de l’ouest où le coût de la vie est le moins élevé. Son climat méditerranéen et ses plages attirent les touristes du monde entier et son vin de Porto est mondialement connu. L’architecture portugaise est très riche et diversifiée, ayant été notamment influencée au cours de l’histoire par les Romains, les Germains et les Arabes.

La ville d’Aveiro est considérée par certains comme la Venise du Portugal. Située à l’embouchure du fleuve Vouga, elle est en effet traversée de nombreux canaux sur lesquels naviguent des moliceiros colorés (bateaux traditionnels). Les bâtiments qui longent le fleuve sont tous différents les uns des autres, non seulement de par leur couleur mais également de par leur architecture. Le centre-ville est très animé; on y trouve pleins de petits restaurants, bars et cafés. La ville a également un marché au poisson. À une dizaine de km se trouve le village de Costa Nova avec sa plage qui donne sur l’océan atlantique. Les anciennes maisons de pêcheurs rayées donnent une allure tout à fait particulière à l’endroit connu pour ses restaurants où l’on peut déguster poissons et fruits de mer. Un logement de 85m2 meublé coûte moins de 400€/mois.

9. Vivre à Séville, Espagne

Séville, Espagne
Séville, Espagne

L’Espagne aussi est connue pour la qualité de vie qu’elle offre : grande richesse culturelle, bonne nourriture et soleil !

Capitale de la province d’Andalousie, Séville est traversée par le fleuve Guadalquivir et a été un important port de commerce. Les monuments de la ville portent l’influence de la culture islamique et témoignent du rôle important qu’a joué le pouvoir ecclésiastique avec ses nombreuses églises. La Cathédrale, l’Alcázar et l’Archivo de Indias forment ensemble un complexe monumental classé au patrimoine mondiale de l’humanité. Les rues de la ville sont très animées. Les petites places, restaurants et bars à tapas ne manquent pas. Chaque année, après Pâques, se tient la Feria, où l’on peut admirer les femmes danser le flamenco en robe de couleur vive. À Séville, louer un logement de 85m2 meublé coûte moins de 600€/mois.

«Vous voyez ces gens derrière moi? Ils se précipitent pour aller travailler et ils ne prêtent attention à rien. Parfois, nous sommes tellement pris par notre vie quotidienne que nous oublions de prendre le temps de profiter de la beauté de la vie. C’est comme si nous étions des zombies. Levez les yeux et enlevez vos écouteurs. Dites « Bonjour » à quelqu’un que vous croisez et donnez peut-être un câlin à quelqu’un qui a l’air d’aller mal. Aidez quelqu’un. Vous devez vivre chaque jour comme si c’était le dernier. Chaque jour est précieux, alors traitons-le comme tel. Demain n’est pas garanti, alors vivez aujourd’hui!» Keanu Reeves

keanureeves
Keanu Reeves

Pour en savoir plus:

La semaine de 4 heures : Travaillez moins, gagnez plus et vivez mieux ! (T. Ferriss)

Avant de quitter votre emploi : 10 leçons pratiques que tout entrepreneur devrait connaître s’il veut ériger une entreprise multimillionnaire (R. Kiyosaki)

Avec la mondialisation, beaucoup d’opportunités s’offrent à vous. Vous pouvez avoir le style de vie dont vous rêvez avec peu de moyens.

Peut-être que vous êtes déjà en mesure de le faire, ou peut-être que vous devez avant apprendre quelque chose de nouveau et rien ne vous empêche de le faire… Seriez-vous partant?

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *