Page d'accueil > Relations et Sexualité > Comment faire le vide pour accueillir l’amour
Relations et Sexualité

Comment faire le vide pour accueillir l’amour

Comment faire le vide et accueillir l'amour

Au cours de ma vie, j’ai réalisé que c’est lorsque j’ai fait le vide en moi, que j’ai fait de l’espace, que j’ai alors pu accueillir l’amour.

On entend parfois dire : «Lâchez prise, faites de l’espace en vous et vous rencontrerez la personne pour vous» et je me suis longtemps demandée ce que cela pouvait bien vouloir dire concrètement et peut-être que ce sujet a déjà piqué votre curiosité. Stefano a d’ailleurs déjà abordé un peu ce sujet dans son article «Quel lien entre relations et spiritualité?». Personnellement, je n’ai ressenti le sens de ces mots et vu avec clarté ce que ça voulait dire que lorsque j’ai décidé volontairement de faire le vide et de revenir dans le moment présent.

C’était la fin de l’été. J’avais l’impression de tomber dans le vide. C’était une sensation étrange, comme si le vide était en réalité à l’intérieur de moi. Il venait de rompre. Et c’était comme si une partie de moi s’était évanouie…

Très rapidement après cela, j’ai commencé à regarder les hommes autour de moi et je me demandais si celui-ci ou celui-là s’intéressait à moi. Je passais mon temps à chercher. Mais qu’est-ce que je cherchais au juste ? Bonne question. En réalité, je pense que je cherchais à combler ce vide en moi afin de me sentir à nouveau complète et plus je cherchais, moins je trouvais. En définitive, j’étais seule. Aucune de ces rencontres n’a abouti quelque part et, selon moi, c’est parce que je ne cherchais pas là où il fallait : je cherchais à l’extérieur au lieu de chercher à l’intérieur.

Plusieurs mois après cette rupture, je suis sortie avec quelqu’un juste le temps de comprendre que ce n’était probablement pas la personne avec qui je pouvais construire quelque chose : j’avais l’impression qu’il avait plutôt envie de s’amuser alors que moi je voulais une relation durable. C’est à ce moment-là, devant ce deuxième «échec» en quelques mois, que j’ai décidé de lâcher prise et d’être simplement heureuse maintenant et cette décision a fait toute la différence. Les choses peuvent parfois changer en un instant quand on le décide et c’est souvent plus facile qu’on se l’imagine. J’ai fait le vide. Et je me suis reconnectée enfin avec moi-même. Vous me direz peut-être : «Attendez un instant, pourquoi faire le vide si vous dites que vous vous sentiez vide, ce n’est pas incohérent ?». Eh bien, je me suis rendu compte qu’il s’agit de deux formes de «vide» différent et qu’on peut apprendre à les distinguer si on fait attention à ce que l’on ressent.

  • Le 1er vide, celui que j’ai ressenti après cette rupture, était une forme de souffrance. Il est lié à cette sensation de manque et à la non-acceptation des choses telles qu’elles sont et quand on se sent vide de cette façon-là, on peut avoir tendance à avoir besoin d’une relation, à vouloir être avec une autre personne pour essayer de le combler.
  • Le 2ème vide que vous ressentez quand vous laissez aller et que vous acceptez les choses telles qu’elles sont et vous vous recentrez sur le moment présent est un vide qui donne une sensation de paix, de calme et de sérénité et c’est en étant dans cet état que l’on est prêt à accueillir simplement l’instant et à suivre l’inspiration et c’est quand vous êtes dans cet état que vous pouvez accueillir l’amour.

C’est quand vous faites de l’espace à l’intérieur que vous pouvez laisser entrer la bonne personne dans votre vie.

Pour vous aider à faire la différence entre les deux pour que vous puissiez dès maintenant faire vous aussi le vide et ressentir cette sensation de calme, la seule chose que je peux vous dire est ce qui a marché pour moi : c’est de prendre conscience de ce que vous ressentez dans le moment présent.

S’il y a de la souffrance, il s’agit de la première sensation de vide que j’ai décrite, et alors :

  • prenez une grande inspiration et revenez dans le moment présent,
  • observez ce qui se passe en vous, sans jugement.

En revenant dans le moment présent et en regardant de l’extérieur vos propres émotions, vous commencez à vous détacher et à pouvoir agir sur ce que vous ressentez.

En effet, on pense parfois qu’on n’a pas le choix de se sentir comme on se sent. Pourtant, et même si j’ai encore des progrès à faire dans ce domaine…, j’ai compris petit à petit qu’on peut apprendre à créer les états les plus utiles pour se sentir bien et améliorer sa vie, y compris ses relations, et que le premier pas pour pouvoir le faire est de se recentrer dans «l’ici maintenant».

C’est ainsi que vous faites le vide et cette fois il s’agit de la deuxième forme de vide dont j’ai parlé. Je me demande si vous avez déjà ressenti cette sensation de bien-être car si c’est le cas, cela veut dire que vous pouvez la ressentir quand vous le souhaitez, vous en avez le pouvoir, c’est vous qui décidez si vous voulez laisser derrière cette souffrance pour embrasser cette sensation de sérénité.

Pour moi, c’est cela qui a changé les règles du jeu et je pense que ce qu’on entend par «faire le vide», c’est justement ce que l’on fait quand on lâche prise et qu’on décide de vivre chaque instant pour ce qu’il est. Lorsque j’ai pris cette simple décision, mes mondes intérieur puis extérieur ont changé. J’ai d’abord arrêté de souffrir pour commencer à me sentir bien et c’est alors que ma vraie nature a vraiment pu éclore et que Stefano est entré dans ma vie sans efforts et sans recherche.

Avez-vous déjà ressenti une ou même ces deux formes de vide dont j’ai parlé ? Lorsque vous ressentez la première forme de vide, comment faites-vous pour vous remettre sur pied ?

Sources et ressources:

Le pouvoir du moment présent – Guide d’éveil spirituel de Ekhart Tolle

Un commentaire sur “Comment faire le vide pour accueillir l’amour

  1. Josée

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *