Page d'accueil > Manipulateurs > Comment identifier les manipulateurs au travail?
ManipulateursTravailler avec un manipulateur

Comment identifier les manipulateurs au travail?

Comment identifier les manipulateurs au travail? - https://missionamesoeur.fr - Stefano PRATT

 

La première chose que j’ai décidée de faire en novembre 2014 lorsque j’ai débuté ce projet – Manipulateurs au travail – a été de contacter les experts en la matière, les personnes qui ont une compétence et une expérience en la gestion de cette problématique, tout particulièrement dans un contexte de travail. Je cherche à en savoir plus et à transmettre le plus d’informations possible aux personnes qui peuvent en avoir besoin.

Triomphez des manipulateurs et de la souffrance au travail, deux des livres qui m'ont aidé à sortir de l'emprise d'un manipulateur

Le choix de contacter Anne-Catherine Sabas pour une interview (j’en reparlerai plus loin) n’a pas été compliqué car elle a écrit deux des livres qui m’ont le plus aidé lorsque j’étais dans une situation de souffrance au travail :

Une des questions à laquelle j’ai trouvé une réponse dans ses deux livres et qui est le sujet de cet article est : comment identifier le manipulateur pervers narcissique au travail ?

Avant de commencer, juste un mot pour présenter Anne-Catherine Sabas :

Anne-Catherine Sabas est experte en aide aux victimes des manipulateurs et des pervers narcissiquesAnne-Catherine est psychothérapeute, sophrologue, poète, essayiste et romancière. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages de psychologie pratique. C’est une personne très investie sur cette thématique. Elle a aidé énormément de personnes dans son cabinet non loin de Paris à se reconstruire suite à une relation avec un manipulateur.

Comment identifier le pervers narcissique ?

Je ne comprenais pas ce changement de route. La veille, on m’avait demandé de faire ce travail de cette façon-là, le lendemain on me reprochait de l’avoir fait ainsi et on me demandait de le faire de la façon inverse. J’avais l’impression d’être fou. De plus, depuis un certain temps, le fait de suivre des logiques très rigides lors de la rédaction d’un document me donnait l’impression d’être un exécuteur, de ne pas pouvoir m’épanouir. D’autre part, l’atmosphère de suspicion faisait en sorte que j’étais obligé de garder chaque mail, de tracer tout échange car tout pouvait m’être reproché. « La prochaine fois, au moment de commencer un nouveau projet, je garderai une trace de absolument tout…” Il était également difficile d’en parler avec les autres membres du service car il y avait une méfiance constante entre les collègues et je ne savais pas si je pouvais parler ouvertement de certains sujets afin de pouvoir faire remonter une position commune au management.

Si vous aussi vous vous sentez comme ça, vous pourriez être intéressé à savoir si vous êtes au centre des manipulations d’un pervers narcissique, comme moi je l’étais. Vous vous demandez peut-être si vous êtes effectivement sous l’emprise d’un manipulateur, comment identifier les éléments qui caractérisent son action ou, bien évidemment, s’il est vrai que vous êtes complètement fou! Tous les pervers narcissiques sont des manipulateurs mais tous les manipulateurs ne sont pas des pervers narcissiques et identifier le fait d’être la victime d’un pervers narcissique a été pour moi le premier pas vers la prise de conscience qui m’a permis de reprendre le pouvoir de ma vie.

En cherchant à comprendre la situation dans laquelle je me trouvais, je suis tombé sur les livres d’Anne-Catherine et j’ai compris que la façon dont je me sentais était normale et que ce genre de sujets avaient déjà été amplement développés. Je n’étais pas fou! Je me permets ici de reprendre les éléments les plus marquants qui m’ont permis d’identifier le pervers narcissique et d’apporter du changement dans ma vie ainsi que d’illustrer comment ces dynamiques se traduisent en milieu de travail. Pour répondre à la question de cet article, je me suis penché sur les deux ouvrages d’Anne-Catherine et, à la lumière de ce que j’ai aussi compris de par ma propre expérience, j’ai tiré 7 caractéristiques présentes chez le pervers narcissique et 7 points illustrants comment son action se traduit au quotidien afin que vous compreniez si vous êtes sous l’emprise d’un tel manipulateur sur votre lieu de travail.

Les 7 caractéristiques permettant d’identifier le pervers narcissique

Chacune des 7 lettres du mot « PERVERS » résument bien les caractéristiques du manipulateur pervers narcissique :

Perversion de la réalité

Emprise

Rassurer

Vide

Emotions

Responsabilité

Séduction

  • P = Perversion de la réalité

Le pervers narcissique est en premier lieu quelqu’un qui manipule les autres en pervertissant la réalité, c’est-à-dire en faisant passer une chose pour une autre. “Il joue sur le sens des mots, sur les ambiguïtés pour faire coïncider la réalité avec [ses] souhaits, n’admettant aucune contradiction. » Donc, ce que vous dites ou faites, ce que les autres disent ou font et ce que le manipulateur vous a dit un instant plus tôt peut être réinterprété par lui et utilisé afin qu’il puisse atteindre ses objectifs. Au cours de ma mauvaise expérience en entreprise, j’ai remarqué que le pervers narcissique se sert des rumeurs à ses fins ou en crée volontairement. Les réunions, fréquentes, devenaient l’occasion de parler de ceux qui n’étaient pas présents et vice versa avec pour objectif de manipuler et diviser.

  • E = Emprise

Il manipule et pervertit la réalité afin d’établir son emprise sur ses victimes. Pour y arriver, il utilise leurs faiblesses. Pour ce manipulateur, “l’autre n’existe pas, sa différence est niée. Le pervers n’aura de cesse de réduire l’autre à l’état d’objet pour le faire coïncider avec la vision qu’il a de lui”. Le responsable hiérarchique pervers narcissique peut exercer son emprise à travers la fiche de fonction et chercher également à contrôler le facteur humain, c’est-à-dire les opinions et l’attitude de l’autre qui doivent être conformes à sa vision des choses.

  • R = Rassurer

Le pervers narcissique est un être perturbé et angoissé par son passé et sa relation avec lui-même. Afin de se rassurer, il cherche à établir son emprise sur les autres. Il vous convaincra que vos opinions et vos émotions ne sont pas normales, qu’elles sont le signe d’un problème car il est obsédé par le contrôle. Il n’est pleinement rassuré que lorsqu’il devient le maître absolu de son monde.

  • V = Vide

Il crée le vide pour mieux régner, contrôler. Ce manipulateur est « votre sauveur » et peut prendre parti contre un tiers pour vous « sauver d’un méchant ». Il crée également une ambiance de méfiance entre les personnes travaillant avec lui : « Où les manipulateurs sévissent, la peur règne”. Chacun craint secrètement de perdre sa place et se fait discret. La solidarité entre les collègues tombe. Le pervers narcissique crée des barrières avec l’extérieur, avec les autres services, et le vide autour de ses collaborateurs afin de prévenir toute menace contre le monde illusoire et tout puissant qu’il s’est créé.

  • E = Emotions

Le pervers narcissique nie les émotions des autres car il est incapable d’éprouver ces émotions-là lui-même. Il ne peut éprouver d’empathie. En revanche, il est passé maître dans l’art de la comédie, c’est un excellent acteur. D’autre part, il exploite les émotions de ses victimes grâce à ses leviers de manipulation préférés : les flatteries, le sens de culpabilité et la peur.

  • R = Responsabilité

Le pervers narcissique n’assume pas ses responsabilités, il en est incapable. Le méchant, c’est toujours l’autre. Il n’attend qu’une chose : “pouvoir vous accuser vous et ainsi prouver à quel point il est irréprochable”. En entreprise, son slogan est : “ceinture et bretelles”.

  • S = Séduction

Le pervers narcissique est un séducteur charmant, il sait vous prendre dans ses filets sans que vous vous en rendiez compte. Au début de la relation, il vous abreuve de compliments. Il fait en votre présence votre éloge devant vos collègues d’une façon qui vous semble peut-être exagérée ou trop pour être honnête. Ne vous trompez pas, c’est une technique pour vous faire céder à son emprise. Ensuite, son comportement change, les compliments se font plus rares et un climat de tension s’installe car la victime cherche à satisfaire des attentes difficiles à atteindre.

Mais alors comment faire pour comprendre si vous êtes effectivement sous l’emprise d’un tel manipulateur ? Ci-dessous, j’ai résumé en 7 points comment le jeu du pervers narcissique peut prendre forme au travail.

Les 7 points que vous pouvez suivre pour identifier le pervers narcissique au travail

1- Si votre intention est d’identifier si vous êtes sous l’emprise d’un pervers narcissique, le premier pas est de devenir conscient de vos émotions. Souvent, quand on vit une situation de fort stress, on ne bouge qu’au moment où la situation est déjà catastrophique. Ça a été mon cas. Voici différentes émotions identifiées par Anne-Catherine dans ses livres; si vous ressentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous pourriez être sous l’emprise d’un pervers narcissique :

  • Anxiété
  • Fatigue
  • Peur de l’autre
  • Sentiment d’impuissance
  • Colère
  • Frustration
  • Mauvaise image de soi
  • Confusion
  • Impression que tout est déformé, retourné, modifié, que la réalité fluctue au grès de votre interlocuteur.

2 – Lorsque vous avez commencé à travailler avec ce potentiel manipulateur, vous avez été le centre de flatteries ou de célébrations de votre travail qui pourraient sembler excessives. Ensuite, ces célébrations sont devenues de plus en plus rares, vous vous êtes demandé si vous travailliez mal et vous avez commencé à vous remettre continuellement en question.  Anne-Catherine parle d’une vraie « sur-adaptation » afin de retrouver cette admiration de la part du potentiel manipulateur.

3 – Au cours du travail quotidien, une série d’ambiguïtés caractérisent les échanges avec le potentiel manipulateur. Une tâche qui était d’une importance essentielle un jour et pour laquelle vous avez été durement sermonné par le manipulateur potentiel devient le jour suivant totalement secondaire à ses yeux. Il peut vous demander de faire l’opposé de ladite tâche et n’assume pas la responsabilité de ce changement de position. Il est irresponsable par rapport à l’incohérence de ses décisions. Vous êtes totalement dérouté et vous vous demandez s’il y a un sens à ce que vous faites. Si ce scénario vous est familier, vous êtes peut-être sous l’emprise d’un manipulateur.

4 – Au cours d’une réunion d’éclaircissement, suite à l’énième changement de route, vos paroles sont perverties et les siennes sont niées. Vous ne savez plus quoi penser. Et vous pouvez passer des heures à tenter de vous souvenir si vous avez vraiment dit cela.

5 – Depuis que vous êtes en contact avec le potentiel manipulateur, vous avez vu votre champ de compétences se restreindre. Vous avez l’impression de vous dédier à des tâches répétitives, de ne pas vraiment vous épanouir à votre poste. Vous avez arrêté de progresser. Si cela est le cas, c’est un signal de plus pouvant indiquer qu’il s’agit d’un manipulateur au travail.

6 – Ces derniers temps, le manipulateur potentiel s’est à plusieurs reprises présenté comme celui qui vous défend ou qui défend votre service des menaces extérieures. En revanche, vous n’avez pas trouvé de véritables preuves que ces menaces soient réelles. Ce qui est certain, c’est que le manipulateur potentiel est désormais devenu le roi du petit monde qu’il protège.

7 – Vous et vos collègues avez peur. Un esprit général de méfiance s’est installé au sein de votre service après la conduite de tel ou tel projet dont le potentiel manipulateur assurait le coordination. Par exemple, un projet était au départ confié au collègue x. Il a été ensuite repris et, après un certain temps, donné au collègue y. Par la suite, il a été repris et confié à nouveau au collègue x. Tout ceci amène les collègues x et y à perdre confiance en eux car leur capacité à gérer et à accomplir un projet est remise en question. Ils se méfient également l’un de l’autre parce qu’ils ne savent pas si c’est leur manager ou si c’est leur collègue qui a poussé à ce que ce changement ait lieu (ce qui ne serait pas si étonnant car le manager manipulateur irresponsable ne sait pas non plus comment accomplir cette tâche). De plus, x et y se sentent menacés car leur évolution de carrière peut être impactée par les reprises continuelles des tâches qui leur sont confiées. Un esprit de protectionnisme s’installe, chacun cherche à préserver sa zone de confort et à ne pas se retrouver à devoir gérer les nouvelles tâches que le manipulateur ajoute semaine après semaine. Si vous reconnaissez un ou plusieurs de ces traits dans le service où vous travaillez, cela pourrait être révélateur de l’action d’un manipulateur.

Je vous invite à parcourir les 7 points et à identifier combien de ceux-ci font partie de votre quotidien car prendre conscience de ces dynamiques est le premier pas pour pouvoir se défendre (je vais d’ailleurs écrire un article sur ce sujet au cours des prochaines semaines).

Enfin, j’ai contacté Anne-Catherine qui a bien voulu m’aider avec le projet « Manipulateurs au travail » en acceptant d’être interviewée (voir photo). Une première interview a été réalisée en novembre 2014 mais j’ai fait une erreur de débutant, j’ai perdu la bande audio! Heureusement qu’Anne-Catherine a été d’accord de refaire l’interview; vous pouvez la voir en cliquant ici. Anne-Catherine est une femme animée par l’envie d’aider le plus de gens possible, elle a une capacité extraordinaire à entrer en contact et à aider les victimes de pervers narcissiques. Voici le lien vers son site où vous trouverez de plus amples renseignement sur ses livres et son cabinet :

http://www.anne-catherine-sabas.com/

Si cet article vous a aidé à comprendre la situation dans laquelle vous vous trouvez, écrivez-moi un commentaire pour me dire laquelle des 7 expériences illustrant l’action du pervers narcissique en milieu de travail reflètent le plus votre quotidien.