Page d'accueil > Devenir web entrepreneur > Les 3 secrets de la richesse que les élites ne veulent pas que vous sachiez
Devenir web entrepreneur

Les 3 secrets de la richesse que les élites ne veulent pas que vous sachiez

Les 3 secrets de la richesse que les élites ne veulent pas que vous sachiez

Presque tout le monde aimerait avoir plus de succès. Voyager, rouler avec les voitures les plus chères, habiter dans une grande maison avec jardin etc… mais il y a un petit souci: créer plus d’abondance semble être impossible. Vous avez peut-être commencé à vous sentir prisonnier de vos routines et incapable de “comprendre le jeu” de la richesse. Je crois qu’il y a une raison. Une raison liée à votre paradigme.

Et si la richesse se mesurait par la liberté d’utiliser votre temps? Je voudrais vous poser deux questions : combien de temps pouvez-vous garder votre style de vie actuel si vous arrêtiez de percevoir un salaire ? Quels sont les moyens que vous utilisez pour constamment améliorer votre style de vie actuel? La réponse à ces questions vous montre où vous vous trouvez sur le chemin de votre liberté financière. Plus le nombre de mois que vous pouvez passer sans “vendre votre temps” à quelqu’un d’autre contre de l’argent est élevé, plus vous vous rapprochez de la liberté financière. La plupart des personnes sont dans une moyenne de 1 à 3 mois et certaines arrivent même à 1 an. Je connais également des gens qui ont, eux, atteint la liberté financière. Pour eux, le curseur indique “infini”, c’est-à-dire qu’ils perçoivent des revenus passifs (automatiques) suffisants pour couvrir leurs dépenses et payer leurs extras, sans nécessairement être riche, c’est-à-dire en menant un style de vie que nous pourrions considérer comme “normal”. Mon objectif est de vous expliquer comment faire la même chose.

Une précision toutefois : je ne suis pas en train de vous dire que nous devons tous devenir millionnaires, mais cela fait parti de la nature humaine que d’avoir envie d’améliorer sa propre condition et d’aspirer à un futur meilleur. Le fait de vouloir se former à l’éducation financière pour améliorer sa vie répond donc à un besoin tout à fait légitime et naturel.

La 1er secret du succès que j’applique depuis un certain temps est aussi simple qu’elle est essentielle : payez-vous en premier.

Avant de faire du shopping, d’aller au cinéma, au restaurant, de partir en voyage… Pensez à votre liberté. Je vous parle de ce principe là, car la première chose qu’il vous faut faire est de créer trois fonds ou vos trois tirelires.

La 1re règle du succès que j'applique depuis un certain temps est aussi simple qu’elle est essentielle : payez-vous en premier.

Tirelire 1 – Le fond de sécurité.

L’objectif de cette première tirelire est de vous rendre plus libre vis-à-vis de votre employeur ou de votre entreprise. Commencez à épargner au moins 10% de votre salaire chaque mois. Au bout d’un an, vous aurez épargné 1,20 salaire, c’est-à-dire plus d’un mois de travail. Vous aurez gagné un mois de liberté. Ce fond de sécurité est votre réserve d’oxygène, suivez rigoureusement cette règle .

Tirelire 2 – Le fond d’investissement.

L’objectif de ce deuxième fond est de vous permettre de pouvoir investir pour créer de nouvelles sources de revenus. C’est à vous de décider combien vous souhaitez mettre dans cette tirelire chaque mois. C’est l’argent que vous pouvez investir et vous devez pouvoir vous permettre de le perdre. En effet, faire des erreurs fait partie du processus et il faut être en mesure d’apprendre sans  faire courir de trop grand risque à ses finances. Le but de ce fond est de vous rapporter des intérêts composés, c’est-à-dire qu’il doit générer des intérêts sur les intérêts préalablement générés. J’ai été étonné quand j’ai découvert que c’est Albert Einstein qui a dévoilé ce secret de la richesse : la règle du 72. Cette règle sert à calculer le temps que mettra le capital investi pour doubler suite à l’action des intérêts composés qui sont pour Einstein “la plus grande force dans tout l’univers”. Voici comment ça marche : il faut diviser 72 par le taux d’intérêt de votre investissement pour savoir combien de temps sera nécessaire pour doubler votre capital de départ. Par exemple, si vous habitez en France et que vous mettez 100 euros sur votre livret A, vous aurez une rentabilité de 0,75%. Votre capital doublera donc en 72/0,25 = 96 ans… Il est donc clair que le livret A n’est pas un investissement. Imaginons que vous fassiez un investissement qui rapporte 10% d’intérêt : 72/10 = vous doublerez alors votre capital en 7,2 ans. Il existe beaucoup de moyens d’investir votre argent. Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de ne pas vous improviser investisseur, de vous former et d’aller voir un professionnel qui pourra vous aider à créer un plan d’investissement adapté à vos objectifs. L’important pour moi à ce stade est que vous compreniez le fonctionnement de votre fond d’investissement : l’argent que vous ne dépensez pas vous sert à propulser votre avancée vers la liberté financière. Comme vous l’avez compris, le parcours vers la richesse est fait de constance (action dans le temps), de temps (patience) et d’étude (formation). Une fois que vous avez commencé ce parcours, vous allez être favorisé par l’effet boule de neige de l’intérêt composé, la force la plus grande de l’univers.

Tirelire 3 – Le fond de redistribution.

J’ai dit qu’il était naturel pour l’être humain de vouloir améliorer sa condition. Chacun veut réaliser ses rêves : avoir une belle maison, voyager, avoir plus de temps. Ce n’est cependant pas suffisant, la plupart d’entre nous ont également besoin d’avoir un impact positif sur le monde qui les entoure. Vous pouvez donner une partie de ce que vous avez gagné pour changer votre petit bout de monde. C’est une mission importante que vous seul pouvez accomplir. De plus, le fait de donner avec générosité à un effet important sur votre propre psychologie. Pouvoir donner veut dire avoir plus que ce qui est nécessaire. Cela crée en vous un sentiment d’abondance qui vous permet de prendre le dessus sur vos peurs liées à la perte et au manque et donc de progresser plus rapidement. C’est à vous de décider combien vous souhaitez dédier à ce fond, sachant que la générosité est une des clés du succès.

Pour terminer, n’oubliez pas que le fait de vous payer en premier vous permet d’apporter un changement essentiel dans votre mentalité et dans vos finances : arrêter de travailler pour l’argent et faire en sorte que l’argent travaille pour vous. Encore une fois, il s’agit d’un processus, ce sont des petits pas qui vous mènerons loin. Payez-vous en premier et construisez votre fond.

La 2ème secret du succès est de connaître ce qu’est un actif.

La plupart des gens ne savent pas par où commencer, mais si vous savez faire la différence entre actifs et passifs, tout deviendra très clair. Le parcours vers l’abondance est fait de petits progrès. Les actifs sont les moyens qui vous permettent d’avancer. Ils produisent en effet des revenus passifs. C’est-à-dire que, indépendamment de ce que vous faites de votre temps, vous serez en train de gagner de l’argent. Autrement dit, vous devenez capable de séparer temps et revenus, de faire travailler votre argent pour vous et d’arrêter de vendre votre temps contre de l’argent. Il y a en effet deux aspects essentiels à votre liberté :

1- Vous pouvez gagner de l’argent même en étant en vacances, en dormant, en vous trouvant à l’autre bout du monde

2- Le temps est plus précieux que l’argent. J’ai pendant très longtemps été très négatif au sujet du succès; cette découverte m’a permis d’envisager une nouvelle façon de voir les choses. D’autre part, ce n’est pas quelque chose que l’on apprend à l’école. Pour l’instant, je vous demande de me faire confiance, d’être patient et d’en tirer le plus possible. Si vous changez votre façon de penser, les résultats de vos actions changeront également et vous serez rapidement sur la voie de la liberté financière.

On commence :

Un passif.

Il est très facile dans notre société d’acheter des passifs. On est poussé à le faire par la publicité, par les grands magasins et d’une certaine façon par les institutions. A chaque passif que vous achetez vous perdrez un peu de votre liberté. Je ne suis pas là pour vous dire qu’il ne faut pas consommer, mais il est important que vous compreniez les règles du jeu.

La 2ème règle du succès est de connaître ce qu’est un actif et un passifUn passif vous prend de l’argent chaque mois, et ceci peu importe ce que vous faites de votre temps. Par exemple, une personne qui achète à crédit sa télévision, sa voiture ou sa résidence principale achète en réalité des passifs. Cette personne devra obligatoirement rembourser ses crédits (intérêts compris) tous les mois. Et cela est sans compter les dépenses dues à l’entretien de ces passifs ainsi qu’aux autres coûts liés : abonnement, assurance, charges, etc. Un passif amène donc avec lui deux types de dépenses :

1-    Le remboursement du crédit et des intérêts sur le crédit.

2-    Les dépenses liées à l’entretien et aux autres frais engendrés par ce passif.

Avant même d’avoir été entièrement remboursé, un passif vous coûtera donc déjà de l’argent. Et il ne vous rapportera rien financièrement parlant.

Un actif.

Un actif génère de l’argent automatiquement chaque mois, et ceci peu importe comment vous passez votre temps. Un actif met de l’argent dans vos poches. Le fait d’avoir un appartement que vous proposez à la location est par exemple un actif. Pourquoi ? Parce qu’en début de mois, que vous travailliez ou non, vos locataires devront vous verser un loyer. Mais pour que cet appartement soit un véritable actif, les dépenses qui y sont liées (remboursement du crédit et des intérêts, entretien, charges, etc.) doivent être inférieures aux revenus qu’il génère (loyers). Si vous créez par exemple un e-book qui sera vendu sur Amazon, vous recevrez tous les mois un chèque. Cet e-book est pour vous un actif. Vous avez dû faire le travail une seule fois et tant que le livre est en vente et qu’il offre une vraie valeur à votre audience vous continuerez de recevoir des revenus passifs.

La 2ème règle du succès est de connaître ce qu’est un actif et un passif

La plupart des gens se concentrent sur le critère absolue de combien ils gagnent : leur salaire, l’argent hérité, un bien acheté et revendu plus cher… A priori, ce n’est pas ça qui nous rend riche. En étudiant les entrepreneurs et les investisseurs à succès il devient évident que pour atteindre la liberté financière il faut créer ou acheter des actifs et c’est un processus qu’il faut apprendre.

Vous pensez probablement, et c’était aussi mon cas dans le passé, que se retrouver avec des passifs est inévitable alors qu’acquérir ou créer des actifs est quelque chose de difficile et qu’il faut être déjà riche pour pouvoir faire cela. Faux ! Je vous dévoile un secret : avoir accès à des actifs est aussi simple que d’avoir accès à des passifs. C’est une question de focus. Vous pouvez vous concentrer sur l’achat de passifs ou, au contraire, d’actifs. C’est ce concept que les entrepreneurs et les investisseurs ont bien compris.

Les entrepreneurs et investisseurs à succès utilisent l’argent généré par leurs actifs pour acquérir ou créer de nouveaux actifs. C’est un effet boule de neige qui vous permet enfin d’être libre financièrement. Le cash-flow est le flux d’argent qui rentre et sort de vos poches. L’argent circule inévitablement, mais, vous pouvez le diriger et choisir d’où il vient et où il va. Après avoir compris ce concept très simple, un véritable déclic se fit dans ma tête. C’est fondamental pour prendre en main son avenir financier. Lisez ce qui suit et vous comprendrez pourquoi. Pour la plupart des gens, leur modèle de cash-flow personnel apparaît comme illustré ci-dessous :

La 2ème règle du succès est de connaître ce qu’est un actif et un passif

Leur salaire est leur seule et unique source de revenus. Autrement dit, c’est de l’argent qui rentre tous les mois dans leur compte en banque. Cet argent leur permet de vivre. Ils paient la nourriture, les transports, les impôts, etc. C’est de l’argent qui sort régulièrement de leurs poches. Ils ont également des passifs. De nouvelles dépenses viennent donc s’ajouter. Il faut rembourser le crédit contracté pour acheter la voiture et la maison, les assurances, les frais d’entretien, etc. Comme vous l’aurez compris, il n’est pas possible de devenir libre financièrement avec un flux d’argent qui circule de cette manière là, et cela, même si l’on dispose d’un bon niveau de salaire. Pourquoi ? Parce que votre argent ne travaille pas pour vous. Vous travaillez pour l’argent. Vous vous levez tous les matins pour aller au boulot afin de recevoir votre salaire. Si vous perdiez votre emploi ou que votre entreprise ne rapportait plus autant qu’avant, vous perdriez alors votre seule source de revenus et ceux-ci chuteraient inéluctablement. Pour devenir libre financièrement, il faut donc avoir d’autres sources de revenus qui vous rapportent tous les mois plus d’argent que vous n’en dépensez. Autrement dit, il faut créer ou acheter des actifs. C’est aussi simple que ça.

Le modèle de cash-flow des personnes financièrement libres est comme illustré ci-dessous :

La 2ème règle du succès est de connaître ce qu’est un actif et un passif

Ils ont des actifs qui leur rapportent de l’argent automatiquement chaque mois, peu importe ce qu’ils font de leur temps. Cet argent couvre entièrement leurs dépenses (nourriture, transports, voyages, etc.) et les dépenses occasionnées par leurs passifs (remboursement du crédit contracté pour l’achat de leur résidence principale ou autre + entretien, charges, etc.) En d’autres termes, ils ne travaillent pas pour l’argent, c’est leur argent qui travaille pour eux.

Il y a trois catégories d’actifs : Les entreprises : Comme, par exemple, un site d’e-commerce qui rapporte tous les mois.  L’immobilier : Comme des investissements locatifs. La bourse : via l’achat d’actions afin de percevoir des dividendes.

La 3ème secret du succès: la maîtrise des quadrants du cash-flow.

Comme dans une pièce de théâtre, il semblerait que chacun joue un rôle selon une trame prédéterminée. Les règles qui amènent sur le chemin de son destin financier ne sont pas les mêmes que celles qui régissent le point de départ. Vous l’avez remarqué, peu importe la quantité d’efforts que vous fournissez, il est très difficile de faire évoluer les choses et d’obtenir plus de satisfactions. Pourquoi ? Parce que vous devez comprendre les règles du cash-flow qui appartiennent à votre situation propre avant de pouvoir avancer vers une situation plus avantageuse et changer votre paradigme. En effet, pour pouvoir changer votre situation économique, il faut en premier que vous compreniez dans quel quadrant vous vous trouvez dans la figure ci-dessous et dans quel quadrant vous souhaitez vous rendre :

La 3ème régle du succès: la maîtrise des quadrants du cash-flow.

Il s’agit des quadrants du cash-flow. Chacun des quatre quadrants présente une façon spécifique de générer des revenus. Les quatre quadrants se caractérisent par des connaissances, des capacités et des mentalités différentes pour avoir du succès.

S – pour salarié

Le salarié vend son temps pour de l’argent. Il vend une prestation à son employeur qui est son seul client. Exemples : une secrétaire, un policier, un banquier… En principe, dans cette catégorie, les impôts sont élevés, il est difficile d’augmenter son succès et surtout, l’employé n’est pas libre d’utiliser son temps comme il le souhaite. Il n’a qu’un client, son employeur, qui va décider de son salaire, de ses horaires, de ses objectifs, de quand il peut aller en vacances et de… s’il est temps qu’il se trouve un nouveau job!

A – pour autonome / auto-entrepreneur

Dans cette catégorie, on trouve les propriétaires de petites entreprises et les professionnels. Ils sont autonomes car ils travaillent pour eux-mêmes. Exemple : dentiste, avocat, géomètre, plombier, petit entrepreneur… Leur capacité de percevoir des revenus est liée à leur travail, exactement comme pour le salarié, mais ils vont probablement travailler encore plus que lui. Les impôts sont également élevés dans ce quadrant où même plus. Il est difficile d’atteindre la liberté financière car leur entreprise peut difficilement être vendue et, comme je l’ai déjà dit, leur capacité à percevoir des revenus dépend de leur travail individuel. Ils peuvent avoir des employés, mais l’entreprise ne fonctionne pas lorsqu’ils ne sont pas présents. Et pas de congés payées ! Si vous êtes entrepreneur et que vous avez un doute quant à savoir si vous vous situez dans ce quadrant ou dans le prochain, posez-vous la question suivante : Pouvez-vous partir immédiatement pour un tour du monde pendant quelques mois sans que votre flux de revenus principal ne soit impacté ? Si la réponse est non, vous êtes un « entrepreneur A ».

E – pour entrepreneurs

Les entrepreneurs E sont des propriétaires. Ils ont des entreprises qui leur rapportent des revenus. Ils ont créé des systèmes dans lesquels ils sont “inutiles”. Que l’entrepreneur soit présent ou non, l’entreprise fonctionne toute seule. Les entrepreneurs paient le temps des autres.

Exemple : le patron d’une grande entreprise. Son job est simplement de choisir un PDG pour gérer son entreprise. Pensez à Richard Branson, le créateur de Virgin. Il a fondé 400 entreprises (dans des domaines aussi variés que le transport aérien, ferroviaire et spatial ou encore dans le secteur bancaire ou du bien-être et je pourrais continuer longtemps…). Né dans une petite ville du Royaume-Uni, il n’était pas riche au départ de son aventure et il n’a jamais complété ses études. Pensez-vous qu’il gère ses 400 entreprises en personne ? Clairement, la réponse est non. Il a créé un système. Chaque entreprise conduit ses opérations comme une cellule autonome. Aujourd’hui, Richard Branson utilise son temps pour changer le monde avec sa fondation Virgin Unite et la création de nouvelles entreprises innovantes, quand il n’est pas en train de faire du ski nautique sur l’île Necker, de laquelle il est propriétaire, aux Caraïbes.

Comme vous vous en doutez, ceux qui se trouvent dans ce quadrant ont plus de chance d’avoir du succès et d’être libre par rapport à ceux qui se trouvent dans les quadrants S et A. Les entrepreneurs E ne sont pas liés à un seul endroit, il leur est possible d’optimiser leurs impôts et ils sont libres de gérer leur temps. Pour faire partie de ce quadrant, il est indispensable d’apprendre comment créer et gérer des actifs. L’entreprise est un actif qui vous permet de gagner des revenus automatiques si vous utilisez les connaissances, les capacités et la mentalité de ce quadrant.

I – pour investisseurs

Les investisseurs font travailler l’argent pour eux-mêmes. C’est de cette façon qu’ils gagnent leurs revenus. En utilisant le levier du crédit, l’investisseur, dans la plupart des cas, investit l’argent des autres afin que ses actifs achètent d’autres actifs. Exemple : le plus grand investisseur au monde, Warren Buffet. Maintenant, il n’est pas nécessaire pour vous de devenir le 4ème homme le plus riche au monde pour opérer dans ce quadrant, au contraire. Si vous vous payez en premier, vous aurez bientôt de l’argent en excès à investir. Si vous pouvez investir cet argent pour gagner plus que le 0,75% par an du livret A, vous êtes un investisseur.

Le premier investissement que vous devez faire est celui de votre formation afin de développer des compétences. C’est seulement ensuite que vous pourrez commencer à investir une partie de votre argent en excès. Si vous voulez atteindre la liberté financière, il est essentiel d’apprendre le plus possible et d’acquérir les connaissances, les capacités et la mentalité requises dans ce quadrant car c’est bel et bien celui dans lequel les conditions sont les plus favorables. Pour résumer, c’est dans les quadrants E et I que l’on atteint la liberté financière. Cela ne veut pas dire que tout le monde doit faire la même chose et être nécessairement entrepreneur ou investisseur. Vous pouvez apprendre à créer, à acheter et à vendre des actifs même si vous vous trouvez dans la colonne de gauche et que vous êtes donc S ou A. Vous pouvez aussi percevoir des revenus comme E et I si vous savez comment faire. Il est tout à fait possible de transformer des revenus de salarié ou de travailleur autonome en revenus d’entrepreneur et d’investisseur. Je ne vous dis pas que cela sera toujours simple, il faut se former et il faut être capable de passer à l’action en étant souvent en dehors de sa zone de confort.

À l’école et à l’université, on nous apprend à être de bons S et A, non pas des E ni des I. La meilleure école est l’expérience et vous pouvez l’acquérir d’où vous vous trouvez. Le simple fait que vous soyez en train de lire cet article signifie que vous êtes déjà passé à l’action pour réécrire votre destin financier et, surtout, en arrivant à la fin de cet article, vous en savez déjà plus que la plupart des S et des A que vous connaissez. Vous êtes en train de développer une nouvelle mentalité concernant l’argent. Vous faites évoluer votre QI financier.

Nous sommes au début de cette aventure. Si vous souhaitez améliorer votre style de vie et élargir vos horizons, c’est un voyage passionnant. Si vous décidez d’entreprendre ce chemin, le voyage qui vous attend vous permettra d’être plus indépendant et d’être capable de créer des sources de revenus complémentaires ou de réinventer totalement votre vie. Il est également en lien avec votre liberté personnelle, votre liberté d’utiliser votre temps pour votre famille ainsi que pour vos passions et pouvoir améliorer constamment votre qualité de vie. Mais ce n’est pas tout. On ne se sent satisfait que si on continue de progresser en faisant ce que l’on aime. Et ce que l’on aime, pour la plupart d’entre nous, est lié à l’impact positif que l’on peut avoir sur les autres, à notre capacité à changer notre petit bout de monde. C’est notre mission personnelle. C’est l’objectif profond de chacun et vous ne pouvez probablement pas véritablement vous consacrer à cela si vous êtes obligé de vendre votre temps, d’accepter des compromis et d’utiliser la majeure partie de vos revenus pour payer vos dépenses et rembourser vos dettes. Les principes que vous venez de lire ont le pouvoir de changer votre rapport à l’argent pour pouvoir enfin atteindre la liberté dont vous avez besoin pour vous consacrer à ce qui compte vraiment pour vous.

 Je voudrais faire un sondage parmi les membres de la communauté web de MissionÂmeSoeur.fr. Opteriez-vous pour la liberté financière?

Pour en savoir plus :

  • Père riche, père pauvre [R. Kiyosaki]
  • Le quadrant du cashflow [R. Kiyosaki]