Page d'accueil > Relations et Sexualité > Le langage non-verbal de la séduction
Relations et Sexualité

Le langage non-verbal de la séduction

Le langage non-verbal de la séduction

Le langage non-verbal occupe une place importante et même prédominante dans le jeu de séduction entre deux personnes. Cependant, nous ne sommes pas toujours conscient des gestes, postures, regards, etc. que nous envoyons ou recevons lorsque quelqu’un nous intéresse. Comme les codes de ce langage sont souvent inconscients, certains font des erreurs d’interprétation ou font des gestes qui n’envoient le message voulu.

  • Envoyez-vous sans le savoir des signaux d’intérêt à ceux qui ne vous intéressent pas et qui, du coup, viennent vous aborder?
  • Savez-vous quand une personne est favorable à ce que vous alliez lui parler?
  • Reconnaissez-vous les messages non verbaux invitants à plus de proximité physique?

Dans cet article intitulé «Le langage amoureux du corps (en 5 étapes)», Romain Collignon explique les 5 étapes du jeu de séduction et les signaux non-verbaux qui y sont associés. Comprendre le langage non-verbal présent à chacune de ces étapes vous permettra d’en être conscient et de pouvoir ainsi éviter certaines erreurs, de transmettre ce que vous souhaitez à l’autre et de comprendre si l’intérêt que vous avez est réciproque.

Bonne lecture…


Article de Romain Collignon :

Le langage amoureux du corps (en 5 étapes)

Lorsque l’on parle de séduction, lorsqu’il s’agit de trouver chaussure à son pied ou bien encore de rester serein dans sa relation, il y a des choses à savoir pour mettre toutes les chances de son côté.

Puisque l’on est sur Décodeur du Non-Verbal, il sera facile pour moi de faire le lien entre cette thématique de la séduction et ses codes gestuels associés.

En effet, je ne pense pas me mouiller en disant que la communication non-verbale va jusqu’à représenter, à un niveau primitif, 99% du jeu de séduction.

Que ce soit pour rencontrer un(e) nouveau (elle) partenaire ou entretenir une relation durable, comprendre les rouages du corps n’est pas un luxe. Il est essentiel.

Le langage amoureux du corps

Je pourrais parler des heures de ce sujet.

J’ai d’ailleurs un projet en ce sens qui se met en place autour de cette thématique : langage corporel et séduction. Je vous en reparlerai très bientôt. ;)

Mais aujourd’hui je vais la faire courte et vous montrer que le langage amoureux du corps n’est pas si compliqué que ça à comprendre. En effet, il suit un schéma relativement universel.

Alors plutôt que de vous énumérer à la Prévert une liste des gestes de séduction ou bien encore de vous expliquer comment séduire (je laisse les coachs faire leur métier pour cela), je vais simplement vous donner dans cet article une roadmap non-verbale et comportementale des codes amoureux.

Voici la carte qui va vous permettre de comprendre, à travers l’étude de la gestuelle, les différentes étapes du jeu de séduction.

Que vous soyez un homme ou bien une femme, ces étapes du langage amoureux du corps sont au nombre de 5.

Elles suivent un cheminement logique et invariable qui conduit deux personnes de sexe opposé de l’anonymat à une relation pouvant durer une vie.

Ces étapes sont truffées de signaux non-verbaux spécifiques. Les connaître et les repérer vous fournira, j’en suis certain, un sérieux avantage dans vos futurs rencontres.

5 étapes pour décoder le langage du corps amoureux

Dans l’ordre et au menu de cet article, nous avons donc :

  1. Etape 1 : attirer l’attention
  2. Etape 2 : la reconnaissance réciproque
  3. Etape 3 : l’échange de mots
  4. Etape 4 : le touché et
  5. Etape 5 : le rapport sexuel

Chacune de ces phases dispose de ses propres signaux non-verbaux.

Etape 1 : Attirer l’attention

Que vous soyez un homme ou une femme, avant même que la rencontre ne soit initiée, vous envoyez inconsciemment des signaux visant à attirer l’attention des personnes du sexe opposé. Dans cette phase, il existe différents dispositifs mis en place pour atteindre 3 buts essentiels :

  • Le premier est de montrer sa présence physique, de faire remarquer aux personnes du sexe opposé sa présence. Il existe chez les hommes et chez les femmes différentes stratégies pour montrer sa présence. 2 amies pourront par exemple rirent aux éclats (en tout cas plus fort que nécessaire) à la terrasse d’un café pour signaler leur présence. Même si d’apparence, elles semblent plongées dans leur conversation, ces rires ne sont pas anodins et peuvent consister en un signal disant : « Nous sommes là ». Il existe à ce titre un langage non-verbal bien spécifique selon le sexe.
  • Car effectivement le second but de cette phase, au delà de montrer sa présence physique, c’est de clarifier de quel genre on est : masculin ou féminin.
    Le langage amoureux du corps affiché dans cette phase vise à montrer son genre. Certains gestes sont spécifiquement attribués à l’un ou l’autre des sexes : par exemple un mouvement rapide des cheveux est caractéristique chez une femme. Cependant je préfère vous prévenir tout de suite (un message surtout pour les femmes qui lisent l’article), même s’il existe des manières pour un homme de montrer qu’il en est un, l’éventail gestuel masculin dans cette première phase est beaucoup moins important que chez la gente féminine. Sorry ;)
  • Enfin 3ème but de cette phase, montrer que l’on ne représente pas une menace et que le contact social n’est pas une difficulté. Une gestuelle de soumission est conseillée dans cette phase. Cette dernière indique simplement que l’on peut être approché sans craindre de représailles : les paumes de mains ouvertes, une attitude ouverte font légion dans cette phase. C’est un point que d’ailleurs un certain nombre d’hommes manque en affichant par exemple un surplus de virilité qui n’est bien souvent pas nécessaire. Leur attitude rappelle qu’ils sont des hommes mais ils oublient complètement de montrer qu’ils sont accessibles.

A l’occasion de cette première étape et avant même d’échanger mot (3ème étape), des signaux non-verbaux sont émis pour montrer sa disponibilité, son accessibilité, attirer l’attention et montrer de quel sexe on est.

Tout ceci est bien entendu inconscient et je résume la chose de manière assez succincte.

Bref, continuons et passons à l’étape 2 : la reconnaissance réciproque.

Etape 2 : La reconnaissance réciproque

En même temps que ces signaux sont envoyés en étape 1, hommes et femmes scrutent inconsciemment qui y répond favorablement. Cette seconde étape consiste donc à lire et à interpréter car

La séduction est un processus de sélection. Elle permet aussi bien d’unir deux personnes que de montrer clairement le désintérêt. C’est un processus essentiel de l’évolution humaine.

Si vous émettez des signaux et qu’aucun signal n’est envoyé en retour. Il y a peu de chances pour que la phase 3 ait lieu.

Si à l’inverse, des signes de reconnaissance réciproque tel qu’un sourire sont observables, il est temps d’engager l’étape 3. La reconnaissance réciproque dispose elle aussi de codes non-verbaux bien spécifiques (le sourire n’est qu’un exemple). Et je crois que se trouve ici le tombeau amoureux de pas mal de personnes. Ne pas voir ces signes de reconnaissance, c’est reste bloquer à cette phase 2 bien que les feux verts soient allumés pour engager la conversation.

Donc si un feedback positif est envoyé, la phase 3 peut s’engager. D’ailleurs cette phase 3, c’est bien souvent celle que l’on pense être la première phase de la séduction.

C’est vrai et faux. C’est certainement la première phase consciente.

Mais les deux premières purement inconscientes, permettent de préparer le terrain de cette phase 3 visant un rapprochement entre les deux personnes : un rapprochement nécessaire à l’évolution de cette relation embryonnaire.

Etape 3 : Echange de mots

Les mots employés ne sont pas si importants que ça et c’est surtout la façon de le dire qui importe plus.

L’importance des mots n’est pas si importante. ;)

Des expériences ont montré que le simple fait de dire « bonjour » marche la plupart du temps pour des hommes et quasi tout le temps pour les femmes pour engager la conversation.

Rappelez-vous qu’on est à 99% de non-verbal dans ce contexte.

Dans cette phase de discussion l’un en face de l’autre, il s’agit de jauger l’autre, de jauger sans niveau de confiance, de sympathie. Le non-verbal est toujours essentiel ici. Si le contact passe bien, les signaux non-verbaux font des va et vient invitant à plus de proximité.

Le but ultime de la séduction est d’engendrer une proximité rapprochée avec l’autre permettant, à terme, la relation sexuelle.

Il faut garder simplement en tête que cette phase vise à établir du contact et de la proximité. Et si tout se passe bien, on passe à l’étape 4.

Etape 4 : le contact tactile

La 4ème phase est la phase où le toucher commence et où la séduction transcende la logique des mots.

Dans cette phase, on communique dans un mode plus ancien et plus romantique.

Disons qu’à une certaine époque (il y a plus d’une centaine de milliers d’années), le travail de sélection d’un partenaire (étapes 1, 2 et 3 que je viens d’énumérer) n’était pas aussi développé. La séduction apparaissait dans son stade le plus primitif : le niveau tactile.

D’ailleurs le toucher est le plus vieux sens apparu chez les Hommes juste après l’odorat. (l’ouïe, la vue et le goût sont arrivés bien après)

La phase du toucher commence avec un léger contact tactile. Ce pourra être un effleurement de genou sous la table en allant jusqu’à un geste plus délibérer de la main sur le bras de l’autre. Le toucher est si puissant que le premier contact doit être réalisé avec beaucoup de précaution mais il s’avère nécessaire avant de passer à la dernière étape.

Etape 5 : Rapport sexuel

Lorsque les deux partenaires reçoivent une réassurance à travers le toucher de l’un et l’autre, la relation sexuelle peut subvenir. Le toucher gagne en intimité et en intensité.

Cette phase la plus intime de la séduction est, comme les autres étapes, remplies de signaux non-verbaux : étreindre, plonger son regard dans celui de l’autre, se blottir, se câliner, s’embrasser, etc… menant à l’acte sexuel

Une fois l’acte sexuel accompli, certains disent que l’interaction (à comprendre les 5 étapes que je viens de présenter) perd de sa magie mais aussi c’est parce qu’après avoir « négocié » initialement cette proximité, le couple n’a plus besoin de renégocier ensuite avec la même ardeur.

Puisque la proximité n’est plus autant un problème qu’au début, moins de signaux ont besoin d’être échangés pour l’atteindre.

En prenant pour acquis la proximité des corps, le langage corporel des amoureux devient plus calme par rapport aux couples qui n’ont pas encore atteint l’étape 5.

Minute papillon. Une remarque quand même.

Je relis mon article et j’ai l’impression que les étapes semblent s’enchaîner en quelques minutes.

Je tiens donc à préciser que le temps peut varier de quelques heures à plusieurs mois entre ces différentes phases.

Je n’ai pas parlé également de la suite donnée à ces 5 phases : celle de la relation. Le langage du corps est aussi une donnée qui jouera un rôle important dans le succès ou non de la relation.

En brossant simplement le panorama non-verbal des codes amoureux, j’imagine que vous avez des questions.

Romain Collignon

Source : http://www.decodeurdunonverbal.fr/langage-amoureux-du-corps/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *