Page d'accueil > Adultes Indigo > Les 8 défis des adultes indigo au travail
Adultes Indigo

Les 8 défis des adultes indigo au travail

Les 8 défis des adultes indigo au travail - https://missionamespeur.fr - Stefano PRATT

Les 8 défis des adultes indigo au travail.

indigo au travail

L‘indigo au travail est créatif et inspiré, il est un moteur d’innovation. Les indigos prospèrent dans des environnements qui permettent un bon niveau d’autonomie et de créativité.

Si vous voulez en savoir plus sur les indigos et découvrir si vous êtes un adulte indigo, cliquez sur ce lien.

L’empathie naturelle des indigos les rend capables de comprendre et d’anticiper les besoins des clients et l’évolution du marché. Bref, c’est exactement ce dont les entreprises ont besoin aujourd’hui car les entreprises devraient d’abord être là pour servir les gens. Les indigos devraient donc être considérés comme des stars et se retrouver dans des conditions leur permettant de s’épanouir grâce à leurs qualités naturelles tout en transformant positivement le business et l’économie. Malheureusement, les entreprises sont, dans la plupart des cas, des environnements de répression et poursuivent des finalités exclusivement liées au profit et non au «pourquoi» ou à des principes. Cela veut dire qu’un indigo doit travailler à des horaires fixes et rigides (9h-17h), répondre à des hiérarchies/oligarchies et à des structures rigides, supporter les rumeurs entre collègues, voir sa motivation baisser et son inspiration se faire tuer, travailler dans un environnement acceptant peu l’innovation car ceux qui essaient dérangent trop, participer à beaucoup de réunions sans sens (un outil de l’égo…), etc.

Il y a 8 défis que tous les indigos rencontrent dans leur vie professionnelle :

1. Répulsion envers  les conventions et les procédures.

Intuitif et sensible, vous voyez le tableau général, vous avez une perspective globale. Les petits détails vous emm…, je voulais dire vous ennuient. Alors, faire quelque chose seulement parce qu’il y a une formalité à respecter est pour vous une source de frustration infinie.

2. Étonnante capacité à démarrer quelque chose de nouveau, mais l’inverse s’il s’agit de le continuer.

Vous comprenez rapidement les principes généraux qui règlent les systèmes : cela veut dire que vous avez tendance à impressionner les autres et à attirer les jalousies de vos supérieurs, collègues et collaborateurs à cause de votre facilité naturelle à comprendre les raisons et dynamiques du travail, et même si cela ne fait qu’une semaine que vous avez rejoint l’équipe. Le souci est que vous perdez cet élan dès que les routines de l’activité quotidienne commencent à vous emm…, je voulais dire vous ennuyer. Le fait que vous ayez compris rapidement les concepts et les principes derrière un certain travail ou projet ne veut pas dire qu’il continuera à vous intéresser dans le temps; au contraire, vous avez tendance à perdre intérêt envers les choses que vous connaissez déjà, or chez les indigos l’intérêt est la clé pour qu’ils fournissent un travail de qualité.

3. Besoin d’autonomie mais également de structure (non-hiérarchisée). 

Vous êtes un expert lorsqu’il s’agit de résoudre des problèmes de façon créative. Vous aimez investiguer, imaginer, discuter et partager par rapport à des solutions créatives aux problèmes et, au contraire, vous n’aimez pas être limité et obligé de suivre des méthodes traditionnelles de faire les choses. Ceci dit, vous aimez avoir un certain type de structure où vous pouvez collaborer avec d’autres personnes inspirées à atteindre des résultats qui pour vous ont du sens; c’est alors que vous donnez le maximum et développez votre potentiel au travail.

4. Besoin constant de nouveaux défis. 

Vous vous épanouissez et grandissez si vous avez la possibilité d’évoluer en relevant les défis et en surmontant les obstacles à travers votre créativité. Lorsque vous trouvez un travail qui vous permet de vous confronter à un flux constant de nouveaux défis, vous êtes inspiré et motivé. Quand vous vous retrouvez bloqué dans un environnement statique qui, jour après jour, ne change pas, ne permet aucune innovation, ne vous permet pas de vous exprimer, bref comme dans la plupart des entreprises traditionnelles, alors pour vous c’est insupportable. Vous perdez toute votre énergie, vous avez l’impression de mourir, vous voulez vous fuir. Et plus vous devez répéter des tâches sans sens, plus votre désespoir augmente.

5. Répulsion envers les plaisanteries et manipulations.

Les plaisanteries, les rumeurs de bureau, les petits discours sans sens, les petites manipulations (et les grandes !) sont pour vous une torture. Baisser le niveau de votre conversation et penser à un niveau aussi bas est pour vous insupportable et trop stupide.

6. Envie de changer toute règle qui n’a pas de sens.

Si vous ne voyez pas de raison de faire ce qu’on vous demande de faire, vous avez vraiment du mal à vous y appliquer. Vous comprenez rapidement comment un système pourrait être amélioré, alors vous êtes rapidement frustré si vous êtes obligé de suivre des lignes directrices inefficaces et non justifiées. Vous pourriez alors tenter d’éviter le conflit en vous isolant et en perdant confiance en vous, ou au contraire, vous pourriez avoir pas mal de discussions avec votre hiérarchie…

7. Tendance à être surchargé.

Vous aimez les nouveaux défis et les nouvelles opportunités. Vous avez les yeux plus grands que le ventre, dans votre vie privée comme au travail. Vous avez tendance à participer à mille projets différents et, ensuite, vous vous rendez compte que vous travaillez plus que toutes les autres personnes de votre bureau et que votre emploi du temps n’est pas viable. Vous ne comprenez pas d’où arrive tout ce travail-là…

8. Incroyable envie d’avancer et d’explorer de nouvelles options.

Vous êtes conscient des opportunités qui vous entourent. Vous avez déjà en tête les multiples directions dans lesquelles vous pourriez progresser avant même d’avoir commencé une nouvelle activité. Il y a de bonnes chances que vous n’ayez pas la patience de poursuivre une «carrière traditionnelle». Vous avez tendance à changer de carrière et d’employeur, à explorer mille choses différentes et pourriez bien penser devenir entrepreneur…

J’espère que vous avez aimé lire cet article autant que j’ai aimé l’écrire et qu’il vous a aidé à en apprendre un peu plus sur vous-même. Je sais que beaucoup de personnes parmi les lecteurs de ce blog sont des indigos… Pour ceux qui voudraient faire un coaching individuel, j’offre un parcours de coaching appelé «INDIGO». Cliquez ici pour en savoir plus.

De plus, si vous êtes un indigo, cet article peut vous aider à vous défendre des énergies négatives des autres : 7 façons d’arrêter d’absorber les émotions des autres.

Je voudrais faire un sondage parmi les membres de la communauté web de missionamesoeur.fr pour savoir combien parmi nos lecteurs ont rencontré une ou plusieurs de ces difficultés. Et, si oui, lesquelles. Laissez-moi un commentaire ci-dessous.

 



32 Commentaires sur “Les 8 défis des adultes indigo au travail

  1. Maya

    Bonsoir,
    Je me retrouve complètement dans cet article.
    Je découvre que je suis indigo depuis toujours… souvent en décalage et carrément anticonformiste.
    J’ai fait un bilan de compétences et c’est ressorti dans mon test MBTI.
    Je viens d’être licenciée et je dois dire que c’est une libération de ne plus travailler dans cette ambiance étriquée et hyper hiérarchisée, remplie de petits soldats démagogues.
    J’avais sûrement besoin d’en passer par là, mon karma.
    Merci pour cet article. J’avais l’impression d’être asociale mais au fond je suis juste insoumise et libre.
    C’est joli indigo 😉

    • Stefano

      Merci à vous pour ce partage 🙂 vous pouvez créer une nouvelle vie

  2. Brunet

    Merci pour ce partage. J’ignore si je suis une adulte indigo mais je me retrouve dans la totalité de ce que vous décrivez. Aurélie 😊

  3. Di pinto

    Il faudrait tirer quelques explications au clair, dans cette description. Car tout n’est pas très exact car tout le monde peut se ressentir dans cette description. Tout d’abord les enfants indigo sont nés dans les années 1982, dans une forme d’énergie cosmique de photon qui a englobé la planète Terre en 1982. Et qui a permis une nouvelle conscience au nouveau-né. Par la suite sont arrivés des enfants cristal enfants de lumière ou arc-en-ciel. Souder autre forme d’énergie cosmique et tout appartient à une date bien précise lors de cette traversée énergétique de notre système solaire. Donc tout d’abord pour être un enfant indigo il faut être né en 1982 chez moi même bien étudié le dossier sur les enfants indigo car je suis un enfant indigo de 1982. ce sujet est très très complexe. Des explications très fiable il faut tout d’abord en comprendre le pourquoi de la cause et du comment du pourquoi car toute chose à sa logique. F.M .’.

  4. Sylvia

    Trop Cool !!

    J’ai adoré ton article ! J’en rigole encore !

    C’est tellement moi ! 🙂

    Seulement je n’avais pas pris ça comme des difficultés, simplement comme un mode de fonctionnement.

    J’ai été fonctionnaire pendant 8 ans et j’ai donné ma démission. J’avais bien trop l’impression de vendre mon âme pour des petits privilèges qui, en mon âme et conscience, me coûtaient trop !

    Imagine la tête de mes parents et de l’entourage !

    J’ai tout quitté… j’ai voyagé… j’ai échoué… j’ai fait du chômage…. du social… une famille. Et finalement 5 ans plus tard, j’ai trouvé une place de travail où je suis La secrétaire d’une petite entreprise. Alors dans mon travail, je suis, à mes heures : infirmière, clown, comptable, acheteuse, clown, conseillère, coach, clown, réceptionniste, clown, confidente, maman.

    Mon chef n’est pas là la moitié du temps, il ne fait rien de ce qu’il faudrait, l’entreprise tient à coup de faillites tous les six mois. Mais on est là et on rigole bien.

    Bien sûr, là au milieu, on fait des déclarations de TVA, des trucs d’assurance à la C***, des papiers pour du chômage partiel où on a grave l’impression de se faire abuser par les « dirigeants ». Tout plein de trucs débiles qui nous font perdre notre temps et qui nous emm… je voulais dire qui m’ennuient ! 🙂
    Mais là au milieu j’arrive à faire rire mes collègues et ça, ça, ça n’a pas de prix.

    De temps en temps je me lâche et j’envoie péter des fonctionnaires! Surtout que je sens les mensonges à trois kilomètres et souvent ça va de paire.

    Et puis, je ne gagne pas assez d’argent pour payer d’impôts, les poursuites, ne peuvent rien contre moi, mes enfants ne vont pas à l’école et nous nous en occupons nous même aux grès de leurs enthousiasmes et de leurs passions.

    J’ai consciemment choisi d’être qui je suis, libre et heureuse !

    Et malgré tout cela, il y a encore quelques choses qui me manquent. Il y a quelques choses d’autres sur lequel je n’ai pas encore mis le doigt.

    Alors j’avance, je m’émerveille, je m’amuse…. et peut-être qu’un jour je trouverais ce truc…

    Je te souhaite une belle et heureuse journée !

    • Stefano

      eheh c’est super de pouvoir être en contact avec toi!

  5. Je me retrouve tout à fait dans ces 8 points. Pas facile de s’insérer socialement et professionnellement quand on est « indigo »… Apte à tout ce qui est considéré comme inutile et pas rentable.

  6. Je me retrouve dans cette définition, ne trouvant pas à ma place dans cette société, ne comprenant pas ce système d’esclavage qu’est le travail, ne donnant aucune valeur à l’argent sinon celle de la souffrance. Jesuis abasourdi à quel point les gens peuvent se manquer autant de respect, si peu d’amour…Je cerne très rapidement les gens et devinent leurs intentions. Je passe toutes mes nuits à rêver et je me souviens de la majorité d’entre eux.
    Je suis actuellement technicien de laboratoire photo que j’ai appris en seulement 1 mois. Je n’ai qu’un Bac, mais je peux donner des conseils en nutrition sportive, donner des cours de danse, fais de l’infographie, dépannage pc, psychothérapeute improvisé pour mes amis, faire de la maçonnerie, etc… Mais je m’ennuie très rapidement dans un métier, aucun intérêt de continuer une fois que je sais. Je dois être à mon 30éme métier (si,si…).
    En résumé, je ne suis pas fait pour cet espace/temps actuel.

    • Stefano

      Je pense que vous avez un don et que si vous trouvez votre «grand pourquoi» vous serez capable de donner votre don au monde.

  7. fave

    Je suis effectivement un adulte indigo selon votre définition, une reblle selon la mienne, et je suis également coach. Ceci explique cela, sans doute…cordialement Nathalie Fave

  8. Tacher

    Bonjour,
    Quelle différence entre Indigo, surefficient de Jeanne Siaud-Facchin, zèbre de Christel Petitcollin ? Je trouve beaucoup de similitudes.
    Cordialement

  9. Marie-Josee

    Je me retrouve bien dans cet article
    Autant au travail que dans ma vie de couple, familiale et avec mes amitiés
    C’est comme si j’ai fait ce que j’avais a faire et qu’il faut que je passe a autre chose qui me nourrit
    Comme si je suis appelle à grandir autrement
    Je suis en période de questionnement et les gens autour de moi réagis à cela
    Ils ne veulent pas que je change car ça répond à leur besoin
    Merci pour cette article

  10. Sarah

    Bonjour,

    Outre le fait que je me sois toujours sentie différente des autres, hors du cadre, comme on dit, Il est vrai que je me ressemble beaucoup dans ce texte. Mais à quoi cela peut il nous servir de savoir que l’on est Indigo; Une fois que l’on a cette information que doit on en faire ?

  11. One-vv

    Et si les indigos arrivaient par je ne sais quel moyens à réunir leurs forces pour changer les choses de façon concrète! Suis je trop rêveur ? Vu le nombre que nous sommes, et la souffrance que chacun perçois partout ( travail, système, ect..) il serait temps d’ agir non? Agissons nous déja ? Où sommes nous les fourmis de la future belle fourmilière ? 😉

    • laylie

      Je suis d’accord avec vous mais alors comment faire pour agir? Devons nous nous réunir pour que nos actions aient plus d’impact? ou est ce qu’il est préférable d’agir chacun dans son coin? Ma crainte c’est d’être obligée de me fondre dans la masse et d’être forcée d’agir comme tout le monde pour enfin avoir une vie normale, mais est ce bien la solution, vu que nous indigos avont une certaine responsabilité de part nos facultés? il est peut etre temps d’agir effectivement. J’aurais bien aimé avoir votre opinion a ce sujte c’est très intéressant. Merci d’en avoir parler :)Je suis d’accord avec vous mais alors comment faire pour agir? Devons nous nous réunir pour que nos actions aient plus d’impact? ou est ce qu’il est préférable d’agir chacun dans son coin? Ma crainte c’est d’être obligée de me fondre dans la masse et d’être forcée d’agir comme tout le monde pour enfin avoir une vie normale, mais est ce bien la solution, vu que nous indigos avont une certaine responsabilité de part nos facultés? il est peut etre temps d’agir effectivement. J’aurais bien aimé avoir votre opinion a ce sujte c’est très intéressant. Merci d’en avoir parler 🙂

      • Stefano

        Je peux seulement vous dire ce qui m’a aidé au cours de mon voyage jusqu’à maintenant : pas besoin d’organisation, ni d’agir. La fin à poursuivre est votre bonheur et épanouissement. La découverte de la meilleure version de vous-même est la direction à prendre 🙂 La conscience est la vraie organisation, la présence est déjà la réponse (même de la «masse», nous faisons tous partie de la même danse). Qu’est-ce que vous pourriez demander de mieux? Ce n’est pas simple, ni difficile… c’est le jeu… c’est une aventure pour les hackers de l’esprit…

  12. vaniejutras

    ma description totale ! mais je le savais donc je morganise pour ne pas rester a la meme place et faire des choses qui me permettent le plus possible de rester dehors

  13. Ginette.

    Bonjour, merci pour cet article hyper intéressant. Il m’a permis de mieux savoir ou je me situe. Je ne croyais pas être indigo mais je peux affirmer maintenant que je le suis. Je ne le croyais pas parce que je n’étais pas suffisamment au courant mais avec les détails de cet article, j’ai compris.

    De plus, plusieurs fois lorsque je me suis faite guider, on me disait que j’avais un travail d’accompagnement à faire auprès des enfants indigo et je ne comprenais pas pourquoi mais là je comprends. Je vois  »cette mission » très différemment maintenant.

    Merci de m’avoir permis de prendre conscience que je suis INDIGO.

  14. laylie

    Bonjour, je rencontre malheureusement de gros problèmes au travail à cause de tout ce que vous avez cité. Mon principal problème est le fait que je dérange beaucoup donc je finis souvent par être la cible sans savoir pourquoi, sachant que je ne fais rien à personne et je sature vite quand le travail devient répétitif. ¨Pour toutes ces raisons j’ai beaucoup de mal a me positionner professionnellement et pourtant j’ai de l’énergie à revendre. Sachant qu’à chaque fois que je quitte un boulot, il me faut quelques jours pour récupérer mon énergie. Je pensais être anormale, étrange par rapport aux autres je m’en voulais énormément mais je me rends compte que ca fait partie de moi. Cela dit il va quand même falloir que je trouve une solution :-). Merci beaucoup pour cet article 😉

    • Stefano

      Vous savez déjà qu’il n’y a rien qui ne va pas chez vous et que vous n’êtes pas seule, regardez combien de personnes sont en train de joindre cette communauté web et participent en laissant des commentaires et sont prêtes à échanger avec vous. Nous sommes la révolution. Merci à vous. Possibilités illimitées.

  15. Nora

    Bonjour, merci pour cet article, je me reconnais entièrement dans ce que vous décrivez. .. et ça ne s’arrange pas avec l’âge :)). Au point que aujourd’hui c’est l’auto entreprenait qui semble une des options pour avoir une ou des activités….liberté et créativité font partie de mes valeurs fondamentales, ce n’est plus négociable…

  16. louis johan

    hé bin c est tout moi d ailleur je n ai jamsi travaille pour un patron dans le sens propre du terme horreur des ordres si j avais le pouvoir je supprimerai les bulletins scolaire qui devalorise certain goss au lieu de les encourager dans leur branche bref faire mes propre loi travailler seule creative et surtout quand j ai envie donc oui a mon avis indigo 100/100 et c est rare que je fini quelque chose qui m embete

  17. Flore

    Je dois dire que je me reconnais dans ce portrait. Je travaille dans une résidence privée pour pers. âgées, des HLM pour PA et le but comme toutes ces maisons en sont lucratifs, ce qui dégrade les conditions de travail, nuit aux PA et au personnel! Le but,détrompez-vous n’en est pas l’altruisme ! On a deux solutions car ces groupes ont un énorme pouvoir, soit on finit par baisser les bras, se culpabiliser parce que l’on renonce à nos convictions, notre humanité, je dirais même on y perd notre âme ou partir car c’est insupportable de traiter nos Aïeux de cette façon, maltraitance morale parfois physique, médisances entre collège car cela mène à cela à la longue, faire vite avec peu de personnel !
    Il serait temps de remettre l’humain comme priorité au Coeur des entreprises !
    Désolée, c’est mon cri du Coeur d’aujourd’hui !!!!

    • Stefano

      Merci illimité, je crois en le changement… mais le printemps tarde à arriver… Être présente, avec votre «présence», peut conduire au changement, mais d’autre part je crois que vous êtes d’abord sur cette planète pour profiter de l’expérience de votre vie et la rendre toujours meilleure.

  18. Je m y retrouve sauf pour les procédures que j aime bien. Ceci dit j aime bien en creer … !!!
    C est vraiment une torture le blablabla et la ambiance de bureau je dois bien avouer. Ceci dit j aurai aimé avoir des conseils si on est dans ce cadre la. Car si d aventure je reprends mon taf (arret maladie) ce sera malheureusement exactement tout ce qui est décrié. J ai voulu tenter d apporter ma touche mais ce n est pas mon job étant exécutante et je ne vais pas envoyer bouler les collègues. J essaye d eviter d etre la cible de blabla c est deja énorme.
    Alors comment fait on ?

    • Stefano

      Bon courage pour la rentrée. Je crois qu’il n’y a pas de réponse simple et les entreprises traditionnelles peuvent être des endroits de torture pour les indigos. Souvenez-vous, c’est toujours votre choix et vous êtes là pour profiter de votre vie, pas pour mener des batailles ni pour sauver le monde, mais pour être vous-même.

  19. Je suis parfaitement en accord avec cet article. Il r »ai »sonne , résonne parfaitement .

    • Stefano

      Merci et bienvenue, cela veut dire que nous ré-sonnons ensemble

  20. Karen

    Je me retrouve totalement dans ce texte. Je comprends que quand on parle de personnes « indogo » ce soit une chose importante, mais en même temps je me sens comme « une personne parmis d’autres avec des attentes, qualités et défauts différents de la majorité ». Je n’arrive pas à me sentir faisant partie d’une catégorie différente des autres, et pourtant, en même temps je me sens totalment différente de ces gens qui suivent une vie sans rêves profonds. =)

    Un très grand merci pour cet article, je me sens moins « anormale », je vois que d’autres personnes vivent cette grosse difficulté à s’adapter à ce monde =)

    • Stefano

      Je pense que nous sommes tous des indigos mais avec des niveaux différents de conscience… beaucoup de monde dorment! Merci pour votre témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *