Page d'accueil > Manipulateurs > Votre boss est-il un manipulateur pervers narcissique ?
ManipulateursTravailler avec un manipulateur

Votre boss est-il un manipulateur pervers narcissique ?

Votre boss est-il un manipulateur pervers narcissique ? - https://missionamesoeur.fr - Stefano PRATT

J’ai lu plusieurs articles en anglais de Jean Ritala, auteur d’un livre sur les manipulateurs pervers narcissiques au travail et coach spécialisée dans l’aide envers ceux faisant face à un pervers narcissique sur leur lieu de travail.

Votre boss est-il un manipulateur pervers narcissique ?

Dans cet article, vous découvrirez comment se comporte le pervers narcissique dans un environnement professionnel et comment les personnes qui en sont victimes peuvent se défendre.

Jean Ritala décrit le pervers narcissique comme une personne qui a besoin d’attention,  d’admiration et qui n’a pas de compassion ni d’empathie pour les autres. Ses caractéristiques font  en sorte que, tout particulièrement dans certains types d’entreprise, il arrive à avoir du succès car il  est entièrement focalisé sur son objectif et sans scrupules envers ceux qui se trouvent sur son  chemin. Il ressent le besoin de contrôler ses collègues, les projets et les situations qui le concernent  et il sait comment être manipulateur, changeant des situations et des faits pour faire croire que les  problèmes viennent des gens qui se trouvent autour de lui et non de lui.

Selon Ritala, le pervers narcissique au travail présente les caractéristiques suivantes :

  • Il est arrogant, centré sur lui-même et il s’attend à recevoir un traitement privilégié.
  • Il peut être charismatique, amusant et avoir du savoir-faire.
  • Il ne respecte pas la vie privée des autres, ni le fait qu’on cherche à poser des limites.
  • Il est paternaliste et critique envers les autres mais il n’est pas capable d’accepter qu’on ne soit pas d’accord avec lui ou que l’on puisse le critiquer.
  • Il est anxieux et paranoïaque. Il pourrait se montrer violent et avoir des explosions de rage lorsqu’il ne peut pas contrôler une situation ou que son comportement manipulateur est découvert.
  • Il met volontairement les autres en situation d’échec pour pouvoir les rabaisser et il monte ses collègues les uns contre les autres.
  • Il peut être cruel et injurieux envers certains de ces collègues et peut parfois se concentrer sur une personne en particulier jusqu’à ce que celle-ci s’en aille.
  • Il a besoin de recevoir sa dose de narcissisme de la part de personnes qu’il peut facilement manipuler et qui feront tout ce qu’il demande, voire même de s’acharner contre une personne que le pervers narcissique aura dénigrée sans se poser de questions. Un collaborateur qui a un esprit indépendant est une menace et le pervers narcissique doit l’attaquer et le détruire car c’est ainsi qu’il démontre son pouvoir.
  • Il est souvent charmant et innocent quand il se trouve face à un supérieur hiérarchique.

Le pervers narcissique peut bien évidemment détériorer un environnement de travail, le rendre traumatisant au point que les gens finissent par s’en aller ou se faire transférer, s’ils le peuvent.

Malheureusement, les entreprises ne connaissent pas ce problème et n’ont pas adopté de mécanismes pour se protéger du pervers narcissique. Ce dernier crée davantage de problèmes que ce que les RH sont, dans la plupart des entreprises, capables de gérer. En général, le pervers narcissique reste dans une organisation pendant des années. Il n’aime pas trop changer. En revanche, il crée de plus en plus de stress et de turn-over chez ces collègues. Les supérieurs hiérarchiques pensent souvent que sa contribution est plus importante que les dégâts dus à son comportement et ont tendance à rationaliser ses excès. Ils se réveillent uniquement lorsque ses comportements ont été bien documentés et que, du fait de leur inertie, c’est eux qui risquent leur poste s’ils ne font rien.

Le prix à payer pour une entreprise employant un pervers narcissique est dramatique à cause des arrêts maladie, du stress, de l’absence d’esprit d’équipe (le pervers renforce les comportements antisociaux entre ses collègues) et du fréquent turn-over que son attitude entraîne. Et tout cela continuera jusqu’au moment où on arrivera à pointer du doigt la source de tous ces maux, c’est-à-dire le pervers narcissique.

Le pervers narcissique prend des décisions stratégiques en évaluant ce qui va le mettre en avant lui à long terme. Les entreprises doivent être capables d’analyser ces dégâts et les RH doivent être attentives afin d’être capables d’identifier ces comportements manipulateurs qui ont un impact destructif sur l’organisation.

Il y a des choses qu’il est possible de faire au travail pour se défendre d’une manipulateur. Tout d’abord, il faut documenter ce que l’on observe ainsi que les plaintes récoltées et ne pas avoir peur d’aller en parler aux RH en leur disant : « Voici ce que je vois et ce qu’on vient me raconter ». Une fois qu’il y a assez de plaintes déposées auprès des RH, il deviendra de plus en plus difficile d’ignorer ces comportements abusifs. Les RH devront poser des limites claires à son comportement et faire un suivi pour éviter que ce comportement ne perdure, voire qu’il ne s’aggrave. Le pervers en lui-même ne changera pas, sauf s’il reçoit une vraie aide psychologique.

Jusqu’à un tiers des personnes travaillant auprès d’un pervers narcissiques finissent par quitter leur emploi ou se faire transférer si rien n’est fait par les supérieurs hiérarchiques ou par les RH. Une fois que les comportements du pervers narcissiques sont identifiés et documentés, celui-ci peut devenir encore plus cruel et offensif envers les autres car il ne peut plus cacher ses comportements ni les rationaliser en accusant les autres.

Pour la victime du pervers narcissique, il est important de maintenir un fort réseau, de recadrer la relation avec le pervers narcissique en mettant des limites, de garder son professionnalisme, de garder son sang-froid et être factuel. Il vous faudra documenter tout ce que vous aurez accompli, résister quand le pervers gardera des informations qui ont un impact sur votre capacité à obtenir des résultats, quand il vous ignorera, diffusera des rumeurs, vous rappellera constamment vos erreurs, vous fera faire du travail qui est en-dessous de votre niveau de compétence ou encore lorsqu’il contrôlera excessivement votre travail en faisant du micro-management.

Si vous pensez être victime d’un pervers narcissique sur votre lieu de travail, je vous invite à me laisser un commentaire ci-dessous en me disant comment vous vous défendez et quelles pistes de solution décrite dans cet article vous comptez mettre en place pour vous défendre.