Page d'accueil > Adultes Indigo > 7 façons d’arrêter de vous soucier de ce que les autres pensent de vous [hypersensibilité]
Adultes IndigoEsprit en évolutionSpiritualité et Loi d'Attraction

7 façons d’arrêter de vous soucier de ce que les autres pensent de vous [hypersensibilité]

7 façons d’arrêter de vous soucier de ce que les autres pensent de vous

 

Pourquoi nous soucions-nous autant des opinions des autres, même de ceux qui ne sont que des inconnus ?

Nous pouvons analyser chaque regard et chaque mot qui nous parvient à la recherche d’indices indiquant que nous avons été jugés positivement ou négativement. Nous donnons toujours la priorité aux autres, ce qui nous laisse ouverts à être exploités et rabaissés. Nous ne sommes pas en train d’exprimer notre vraie nature, nous perdons le lien avec notre essence profonde.

Nous nous épuisons en essayant d’être assez cool avec les amis, assez durs au travail, assez attrayants avec un partenaire ou, en général, d’avoir assez réussi pour nous sentir valorisés par les autres.
Se sentir accepté est un désir humain presque universel. Après tout, nous avons évolué  en groupe pour mieux survivre. Nous devons alors gagner la confiance et le respect de nos pairs.

Le besoin d’appartenance se trouve dans notre ADN. Mais parfois, ce besoin occupe une place centrale et ce que les autres pensent de nous a plus d’importance que ce que nous pensons de nous-mêmes. Nous acceptons le statu quo parce que tout le monde autour de nous le fait. Nos actions, nos apparences et nos vies sont façonnées par la façon dont nous pensons que les autres nous perçoivent. Qu’en penseraient mes collègues si je m’exprimais ? Est-ce que ces gens parlent derrière mon dos ? Si je fais ce travail, que vont penser mes amis et ma famille ? Aujourd’hui, nous allons aller au fond des choses.

 Aujourd’hui est le dernier jour où nous menons une vie dictée par les autres

La seule raison pour laquelle nous nous soucions de ce que les autres pensent de nous, c’est parce que nous leur donnons le pouvoir de définir qui nous sommes… probablement parce que nous ne nous connaissons pas assez et ne nous comprenons pas nous-mêmes… Le manque de confiance en soi découle d’une conviction profonde que nous ne sommes pas assez bons. Nos croyances sur notre estime de soi peuvent avoir été influencées par une expérience passée, la manière selon laquelle nous avons été élevés ou comment nous avons été conditionnés et programmés par notre monde extérieur. Dans les deux cas, notre niveau de confiance actuel est déterminé par ce système de croyances plus profond que nous avons à propos de nous-mêmes.

Lorsque nous nous éveillons à la nature, pour découvrir notre vrai potentiel et nous connecter avec notre moi supérieur, nous pouvons voir le monde sous un angle beaucoup plus élevé.

________________________________

C’est exactement ce vers quoi mon coaching en ligne vous guide tout au long de votre parcours.

« Vous recentrer, comprendre ce qui est important pour vous, vous aimer vous-même et ce que vous voulez vraiment faire »

Construire la confiance est un travail interne et ne consiste pas à compter sur les compliments des autres pour se sentir mieux dans sa peau. Il ne s’agit pas non plus d’être populaire et apprécié. Le fondement d’une confiance véritable et durable est profondément enraciné dans l’intérieur. Lorsque vous vous sentirez bien à l’intérieur, vous serez magnétique, dynamique et rayonnant à l’extérieur, peu importe votre situation, votre apparence physique, vos traits et compétences, ou votre position dans la société.

________________________________

Avant de démarrer, êtes-vous un(e) hypersensible? Si la réponse est oui, je vous conseille de lire cet article sur les 7 façons d’arrêter d’absorber les émotions des autres.

Voici ces 7 idées clés pour arrêter de vous soucier de ce que pensent les gens :

1. Apprenez à vous connaître

Qu’est-ce que vous aimez vraiment ? Que voulez-vous vraiment ? Faites-vous des choix concernant votre carrière, vos relations et vos passe-temps parce que vous les voulez ou parce qu’ils vont plaire ou impressionner les autres ?

Permettez-vous d’essayer de nouvelles choses et de vous demander : « Qu’est-ce que je pourrais poursuivre ou apprécier si je n’étais pas aussi inquiet à l’idée d’être jugé ?
Un exercice que vous pouvez faire pour renouer avec votre beauté intérieure consiste à nommer 10 qualités vous concernant que vous aimez et dont vous êtes fier, 5 raisons pour lesquelles vous êtes vraiment bon et 3 façons pour lesquelles vous avez été au service des autres, en quelque sorte.

2. Lâchez prise – vous n’avez pas besoin d’être parfait

Si vous donnez beaucoup d’importance à l’opinion que les autres ont de vous, vous devenez obsédé par la perfection et par tout ce que les autres veulent que vous soyez. Cela crée une déconnexion de votre vrai soi, ce qui peut entraîner du stress, de l’anxiété, de l’isolement et même de la dépression. Il peut être difficile de ne pas ressentir le sentiment que si vous réussissez, vous serez aimé et admiré. Mais c’est une poursuite infructueuse, non seulement parce que la perfection est une illusion, mais aussi parce que ce que les gens pensent de vous a plus à voir avec eux qu’avec vous.

3. Gardez les choses en perspective

On dit que les gens se soucieraient beaucoup moins de ce que les autres pensent d’eux s’ils savaient à quel point les autres pensent à eux. Et c’est vrai : tout le monde a déjà assez de quoi occuper son esprit et a aussi ses propres insécurités. Si vous vous inquiétez de la manière dont vous rencontrez quelqu’un que vous venez tout juste de rencontrer, gardez à l’esprit qu’il fait probablement la même chose.

4. Connectez-vous avec des personnes qui vous aident à vous rappeler qui vous êtes vraiment

Trouvez votre tribu. Quelque part, il y a des gens qui peuvent s’identifier à vous et vous apprécier pour qui vous êtes. Ne perdez pas de temps à essayer de vous accrocher à ceux qui s’attendent à ce que vous vous conformiez à leurs souhaits et leurs désirs. Cultivez l’authenticité et retrouvez ceux avec qui vous êtes censé être. Parce que la véritable appartenance ne se produit que lorsque nous présentons au monde notre identité authentique et imparfaite. Notre sens d’appartenance ne peut jamais être supérieur à notre niveau d’acceptation de soi.

5. Questionnez votre pensée

Nous avons tendance à avoir des schémas de pensées négatives qui peuvent nuire à notre humeur ou à notre comportement. Par exemple, nous pouvons supposer le pire, ou filtrer le bien dans une situation et ne faire attention qu’au mauvais. Ou encore nous pouvons trop généraliser ou sauter aux conclusions. Faites attention à vos pensées et interrogez-les, vous pouvez découvrir que ce qui vous gêne n’existe que dans votre esprit.

6. Permettez-vous d’être vulnérable

Il peut être terrifiant d’agir à contre-courant, de prendre la parole, de courir un risque ou d’être désapprouvé. Mais décidez de ce qui compte pour vous, faites-vous confiance et allez-y. Nous ne grandissons pas en jouant toujours en sécurité ; nous grandissons en nous permettant de prendre une chance d’échouer.

7. Soyez votre propre ami

C’est une dure réalité, mais vous ne pourrez jamais faire en sorte que tout le monde vous aime, peu importe ce que vous faites. Regardez le bon côté des choses : personne d’autre ne peut le faire non plus. Acceptez donc les conflits qui se produiront inévitablement lorsque vous réaliserez que vous n’avez pas établi de lien avec quelqu’un, et concentrez-vous plutôt sur un objectif qui vous mènera plutôt vers le genre de personne que vous souhaitez être : apprenez à vous aimer !

Pour en savoir plus :

Mieux vivre avec la timidité et la phobie sociale

J’ai toujours peur de ce que les autres pensent de moi: Comment faire pour acquÉrir la façon de penser de ce qui n’ont pas ou n’ont plus cette crainte ?

La Peur des autres : Trac, timidité et phobie sociale

 

laissez votre commentaire ci-dessous